Chan­ge­ment d’école : un Ne tran­si­tion en dou­ceur

L'Informateur - - DOSSIER DU MOIS -

Un dé­mé­na­ge­ment peut être une source de stress chez un en­fant. Quand il faut le chan­ger d’école en plus, l’im­pact émo­tion­nel peut deve nir im­por tant. Pour vi vre au mieux cette tran­si­tion, l’en­fant a be­soin du sou­tien de ses pa­rents. Ce n’est pas parce qu’il est jeune qu’un en­fant s’adapte à tout fa­ci­le­ment. Comme un adulte, il a be­soin d’un mi­ni­mum de temps pour s’ha­bi­tuer au chan­ge­ment et ce­la se ma­ni­feste sou­vent par des sautes d’hu­meur, des cau­che­mars ou de pe­tits ma­laises phy­siques. Même l’in­som­nie peut se mettre de la par­tie. Afin de pré­ve­nir cer­taines ré­ac­tions, les pa­rents ont tout avan­tage à bien pré­pa­rer leur jeune.

Mettre cartes sur table en ex­pli­quant à l’en­fant pour­quoi il faut dé­mé­na­ger, et ce que ce­la im­plique, est un bon dé­but. Puis, il faut lui per­mettre de ver­ba­li­ser ses in­quié­tudes et l’écou­ter at­ten­ti­ve­ment. L’en­fant doit se sen­tir à l’aise d’ex­pri­mer ce qu’il res­sent.

Pour que la tran­si­tion s’ef­fec­tue plus fa­ci­le­ment, il est es­sen­tiel que les pa­rents four­nissent des re­pères à leur en­fant. Prendre du temps pour vi­si­ter les classes, ren­con­trer les pro­fes­seurs et voir d’autres élèves; tout ce­la l’ai­de­ra à dé­ve­lop­per une cer­taine confiance. Sur le che­min du re­tour, une conver­sa­tion sur les cô­tés po­si­tifs de la vi­site per­met­tra de dis­si­per d’autres ap­pré­hen­sions.

Bien en­ten­du, il ne faut pas s’at­tendre à ce que toutes les peurs dis­pa­raissent d’un seul coup. Néan­moins, en fai­sant preuve de pa­tience et de sé­ré­ni­té, les pa­rents peuvent sé­cu­ri­ser suf­fi­sam­ment l’en­fant pour que le pas­sage d’une école à une autre se fasse en dou­ceur.

Source: Heb­do Concept

Afin de pré­ve­nir cer­taines ré­ac­tions, les pa­rents ont tout avan­tage à bien pré­pa­rer leur jeune.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.