Por­trait des ca­dets St-étienne

Ils sont en­vi­ron 110 à se réunir chaque lun­di soir à l’école se­con­daire Jean-grou. Ils sont jeunes, dis­ci­pli­nés et res­pon­sables. Il s’agit du corps de ca­dets de la Ma­rine royale ca­na­dienne 233 Le St-étienne de Ri­vière-des-prai­ries.

L'Informateur - - LA UNE - Sa­man­tha.ve­lan­dia@tc.tc

Exer­cice aven­tu­rier en fo­rêt, tir de pré­ci­sion, se­cou­risme, musique, bi­ath­lon et des ac­ti­vi­tés nau­tiques sont quelques-unes des ac­ti­vi­tés gra­tuites aux­quelles par­ti­cipent les jeunes ca­dets pen­dant l’an­née.

« La plu­part de nos jeunes sont là au dé­but pour ren­con­trer de nou­veaux amis. C’est à me­sure que le temps passe qu’ils réa­lisent à quel point ils sont chan­ceux de par­ti­ci­per à toutes ces ac­ti­vi­tés sans avoir à rien dé­bour­ser », ra­conte la com­man­dante se­conde uni­té, Lin­da Sal­vo­ni.

En ef­fet, il s’agit du plus grand pro­gramme jeu­nesse gra­tuit au pays. Le pro­gramme des ca­dets est un or­ga­nisme ci­vil sub­ven­tion­né par la Dé­fense na­tio­nale dont le but est d’of­frir des ac­ti­vi­tés aux ado­les­cents de la ré­gion ayant entre 12 et 19 ans.

« Ils ap­prennent la dis­ci­pline, le sens de l’en­ga­ge­ment et le res­pect en­vers les su­pé­rieurs, sou­tient Mme Sal­vo­ni. La plu­part des ac­ti­vi­tés que nous réa­li­sons pas­sionnent nos ca­dets. Ils ap­prennent des choses qui vont leur ser­vir tout au long de leur vie. »

Elle si­gnale éga­le­ment, que c’est grâce à ce pro­gramme que plu­sieurs jeunes im­mi­grants de Ri­vière-des-Prai­ries ont pu rendre plus fa­cile leur pro­ces­sus d’adap­ta­tion et d’in­té­gra­tion à la cul­ture ca­na­dienne.

« J’ai beau­coup d’amis haï­tiens et la­ti­nos que je n’au­rais pas pu avoir au­tre­ment, confie le ca­det Sa­muel Mi­chaud-Jean. Ça nous per­met de faire des échanges et de connaître une nou­velle cul­ture. »

Sa­muel qui a com­men­cé son aven­ture en tant que ca­det à l’âge de 12 ans comme simple re­crue, est main­te­nant sur le point de de­ve­nir sergent.

« Ce que j’aime le plus c’est l’ap­pren­tis­sage des tech­niques ma­ri­times. C’est de­ve­nue une de mes pas­sions et c’est l’une des rai­sons pour les­quelles je reste aux ca­dets », af­firme le jeune ca­det qui en­vi­sage une car­rière mi­li­taire plus tard.

Mme Sal­vo­ni pré­cise que ce ne sont pas tous les ca­dets qui conti­nuent leur par­cours dans les forces après leur ex­pé­rience aux ca­dets.

« C’est un pré­ju­gé que les gens ont. Les jeunes sont libres de choi­sir la car­rière qui leur plaît et qui leur convient le plus, dit-elle. Les portes des ca­dets sont ou­vertes à toute per­sonne qui sou­haite vivre une ex­pé­rience unique. »

(Pho­to : Ar­chives)

(Pho­to : ar­chives)

Le corps de ca­dets de la Ma­rine Royal ca­na­dienne 233. Le St-Étienne ac­com­pagne et ins­truit les jeunes de Ri­vière-des-Prai­ries de­puis 40 ans.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.