Un em­ploi? Pour­quoi pas en au­to­mo­bile?

L'Informateur - - AUTOMOBILE - Marc Bou­chard, Autogo.ca

Vous sa­vez ma­nier les ou­tils, êtes plu­tôt dé­brouillard et vous avez l'ins­tinct pour ré­pa­rer tout ce qui brise au­tour de vous? La mé­ca­nique au­to­mo­bile peut peut-être vous sou­rire.

Vous n'êtes pas trop ma­nuel, mais vous ado­rez clas­ser, gé­rer les in­ven­taires, ef­fec­tuer des re­cherches, vous avez des connais­sances en mé­ca­nique et vous sa­vez ce que si­gni­fie le ser­vice à la clien­tèle: un poste de com­mis aux pièces ou au ser­vice dans une conces­sion au­to­mo­bile peut peut-être vous at­tendre.

En fait, le monde de l'au­to­mo­bile est en constante évo­lu­tion, et les em­ployés qui y tra­vaillent sont for­te­ment re­cher­chés. Se­lon les don­nées gou­ver­ne­men­tales, le sec­teur au­to­mo­bile se­rait un des cinq sec­teurs le plus en crois­sance en ma­tière d'em­ploi.

Mais ne s'im­pro­vise pas conseiller au­to­mo­bile qui veut. Bien en­ten­du, tout le monde a com­pris que les mé­ca­ni­ciens ont be­soin d'une for­ma­tion pous­sée dans plu­sieurs écoles au Qué­bec, y com­pris l'École des mé­tiers de l'équi­pe­ment mo­to­ri­sé de Mon­tréal ou une des nom­breuses écoles pro­fes­sion­nelles de la pro­vince.

La mé­ca­nique n'étant pas seule, on y pro­pose aus­si une foule de for­ma­tions dif­fé­rentes et com­plètes. Les com­mis aux pièces par exemple, pour­raient s'ins­crire à un cours spé­cia­li­sé comme ce­lui dis­pen­sé à l'École pro­fes­sion­nelle de Saint-Hya­cinthe (et ailleurs. On y ver­ra alors les bases de la mé­ca­nique théo­rique, met­tant quelque peu les mains à la pâte mal­gré tout, mais on s'as­su­re­ra sur­tout de faire com­prendre les ou­tils de ges­tion et de pla­ni­fi­ca­tion né­ces­saires. Le cours, d'une du­rée de 11 mois, per­met d'ob­te­nir un di­plôme en vente et conseil de pièces mé­ca­nique, et a un taux de pla­ce­ment de plus de 80%.

Toutes les autres pro­fes­sions ont aus­si leur for­ma­tion spé­cia­li­sée. Trou­ver un em­ploi Mais une fois di­plô­mé, la re­cherche d'em­ploi est-elle dif­fi­cile? Pas vrai­ment… il suf­fit de je­ter un oeil aux nom­breuses an­nonces pu­bliées chaque se­maine dans les sec­tions em­plois de vos jour­naux lo­caux pour s'en rendre compte.

Mieux en­core, la Cor­po­ra­tion des conces­sion­naires de Mon­tréal a même une agence spé­cia­li­sée dans ce do­maine, constam­ment à la re­cherche de nou­veaux em­ployés. Une simple vi­site sur le site de la cor­po­ra­tion ré­gle­ra la ques­tion!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.