Ri­chard Bergeron s’adresse aux gens d’af­faires de la CCEM

L'Informateur - - ÉLECTIONS MUNICIPALES 2013 - Steve.ca­ron@tc.tc

Pour as­su­rer la vi­ta­li­té éco­no­mique de l’est de Mon­tréal, Ri­chard Bergeron, can­di­dat à la maire de Mon­tréal et chef de Pro­jet Mon­tréal – Équipe Bergeron, sou­haite contrer l’exode des fa­milles vers la ban­lieue, re­vi­go­rer le sec­teur ma­nu­fac­tu­rier et une saine ges­tion de la Ville de Mon­tréal.

De­vant les membres de la Chambre de com­merce de l’est de Mon­tréal (CCEM), M. Bergeron a ex­pli­qué sa stra­té­gie éco­no­mique.

En pre­mier lieu, le can­di­dat veut mettre fin à la cor­rup­tion et la col­lu­sion. Se­lon son éva­lua­tion, la Ville de Mon­tréal s’est fait flouer de 100 M$ par an­née, sur une pé­riode de 10 ans.

« Nous de­vons nous as­su­rer que la cor­rup­tion est loin der­rière nous et qu’elle ne re­vienne ja­mais. La sur­veillance des chan­tiers est confiée au pri­vé parce que nous n’avons plus d’in­gé­nieurs. Il faut re­bâ­tir l’ex­per­tise de la Ville à l’in­terne et mettre en place des mé­ca­nismes de contrôle ef­fi- caces », in­dique-t-il.

Ce der­nier es­time que l’un des grands en­jeux de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique est de par­ve­nir à gar­der les fa­milles à Mon­tréal.

« Les en­tre­prises s’ins­tallent où se trouvent leurs clients. Il faut créer de nou­veaux quar­tiers ( Grif­fin­town, quar­tier Bo­na­ven­ture, ter­rains de l’Hip­po­drome, le long du fleuve) en fa­vo­ri­sant le dé­ve­lop­pe­ment ré­si­den­tiel et en fa­ci­li­tant l’ac­cès à la pro­prié­té. Ce­la re­pré­sente des re­ve­nus sup­plé­men­taires pour la Ville, mais aus­si des op­por­tu­ni­tés d’af­faires pour les en­tre­prises. »

Le trans­port col­lec­tif fi­gure éga­le­ment dans ses prio­ri­tés. Le réseau doit être re­haus­sé, se­lon lui, et ce­la passe par le Ser­vice ra­pide par bus (SRB) sur Pie-IX, le pro­lon­ge­ment de la ligne bleue du mé­tro jus­qu’à An­jou, l’im­plan­ta­tion de voies ré­ser­vées et la mise en place d’un tram­way.

Le pro­lon­ge­ment du bou­le­vard de l’As­somp­tion, pour désen­cla­ver les ter­rains de l’an­cienne « Ca­na­dian Steel Foun­dries » afin de créer un « éco­parc » in­dus­triel dé­dié à l’élec­tri­fi­ca­tion des trans­ports, est aus­si une prio­ri­té de Pro­jet Mon­tréal.

D’une su­per­fi­cie de plus de 4,5 mil­lions de pieds car­rés, ces ter­rains pour­raient re­pré­sen­ter de 20 000 à 25 000 em­plois.

Aux ques­tions des membres de la CCEM re­la­ti­ve­ment au Parc olym­pique et à l’in­dus­trie pé­tro­chi­mique, le can­di­dat a dit être un par­ti­san d’un toit ou­vrant pour le Stade olym­pique et de­mande que dans le cas du pro­jet d’En­bridge que les tech­no­lo­gies uti­li­sées soient les plus sé­cu­ri­taires pos­sible.

(Photo: pa­co­pho­to.ca)

Ri­chard Bergeron, can­di­dat à la mai­rie de la Ville de Mon­tréal, lors de son al­lo­cu­tion de­vant les membres de la Chambre de com­merce de l’est de Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.