Ri­vière-des-prai­ries re­joint la fronde contre Hy­dro-qué­bec

L'Informateur - - LE 9 NOVEMBRE - Na­tha­lie.si­mon-clerc@ tc.tc

C’est en re­ce­vant une lettre d’Hy­droQué­bec, il y a un mois, que Ma­rie Fon­zo dé­cide de créer le groupe « Ri­vière-desP­rai­ries re­fuse ». Elle part en croi­sade contre les nou­veaux comp­teurs in­tel­li­gents de la so­cié­té d’État, qu’elle es­time dan­ge­reux pour la san­té. « Moi, je ne veux pas de nou­veau compteur ! », s’ex­clame-t-elle. Très en co­lère contre Hy­droQué­bec, elle a dé­ci­dé d’in­for­mer les ci­toyens de Ri­vière-des-Prai­ries et d’or­ga­ni­ser la fronde. Le 24 oc­tobre, elle a réuni une cin­quan­taine de per­sonnes pour une séance d’in­for­ma­tion, et a ain­si don­né nais­sance à « Ri­vière-des-Prai­ries re­fuse ». Le mou­ve­ment qué­bé­cois « Re­fu­sons les comp­teurs » compte une tren­taine de groupes « re­fuse » à tra­vers la pro­vince.

Fran­cine Lajoie, ani­ma­trice de « La­val re­fuse », est ve­nue sou­te­nir le groupe em­bryon­naire et ex­pli­quer les dan­gers des nou­veaux comp­teurs, ain­si que les étapes à res­pec­ter pour gar­der son ap­pa­reil « à rou­lette». « Les gens ne sont pas in­for­més, ils pensent que c’est la loi et qu’ils n’ont pas le choix », s’in­quiète Mme Fon­zo. Se­lon elle, l’au­di­toire était très ré­cep­tif aux in­for­ma­tions li­vrées, mais aus­si en co­lère contre le manque d’in­for­ma­tion d’Hy­dro-Qué­bec, concer­nant l’im­pact des ondes sur la san­té.

La ré­si­dente de RDP ac­cuse la so­cié­té d’État de « pous­ser les gens vers les nou­veaux comp­teurs ». Pour mo­bi­li­ser les ci­toyens de son quar­tier, la dy­na­mique ini­tia­trice a fait du porte-à-porte, a dis­tri­bué des dé­pliants au su­per­mar­ché ou à la sor­tie de la messe de l’église Ma­rie Auxi­lia­trice. « Je n’ai pas ren­con­tré d’op­po­si­tion, les gens ne sont pas au cou­rant et ne savent pas com­ment re­fu­ser les comp­teurs », confie-t-elle.

Des élus s’en­gagent

La dé­pu­tée fé­dé­rale du Nou­veau par­ti dé­mo­cra­tique (NPD) d’Ho­no­ré-Mer­cier, Paulina Aya­la, pré­sente à la réunion, est ve­nue rap­pe­ler la po­si­tion de son par­ti sur les ins­tal­la­tions in­dus­trielles et com­mer­ciales faites chez les par­ti­cu­liers. Se­lon elle, l’ac­cep­ta­bi­li­té so­ciale pour de telles ins­tal­la­tions est un pré­re­quis. Le NPD es­time qu’un enjeu de san­té pu­blique émerge de l’ins­tal­la­tion d’an­tennes cel­lu­laires ou de comp­teurs in­tel­li­gents, et que la pa­role des ci­toyens doit être en­ten­due.

Sous la hou­lette de Chan­tal Rou­leau, mai­resse de Ri­vière-des-Prai­ries—Pointe-aux-Trembles, le conseil d’ar­ron­dis­se­ment a adop­té, le 1er oc­tobre, une mo­tion adop­tée à l’una­ni­mi­té, ap­puyant la ré­so­lu­tion de l’As­sem­blée na­tio­nale du Qué­bec, qui de­mande à Hy­dro-Qué­bec « de ne pas pé­na­li­ser fi­nan­ciè­re­ment les clients qui re­fusent les comp­teurs in­tel­li­gents ».

De son cô­té, Marc Tan­guay, dé­pu­té du Par­ti li­bé­ral du Qué­bec pour La­Fon­taine, avait dé­pê­ché son at­ta­ché po­li­tique, Jean-Fran­çois Co­derre, pour en­vi­sa­ger des ac­tions à me­ner. Il compte ren­con­trer pro­chai­ne­ment les res­pon­sables du nou­veau groupe.

« Pour­quoi payer pour quelque chose dont on ne veut pas ? Ce n’est pas juste! », s’in­surge Mme Fon­zo, bien dé­ci­dée à ob­te­nir l’ap­pui du dé­pu­té li­bé­ral pour une pro­chaine réunion.

(Photo: gra­cieu­se­té)

La pre­mière réunion du groupe « Ri­vière-desP­rai­ries re­fuse » a ras­sem­blé une cin­quan­taine de per­sonnes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.