Le temps est ve­nu de se faire vac­ci­ner contre la grippe

L'Informateur - - NEWS - Sa­man­tha.ve­lan­dia@tc.tc

Cet hi­ver, une per­sonne sur six au­ra la grippe sur le ter­ri­toire de l’île de Mon­tréal, c’est pour cette rai­son que la cam­pagne de vac­ci­na­tion contre la grippe est lan­cée. Le Centre de san­té et de ser­vices so­ciaux (CSSS) de la Pointe-de-l’Île offre gra­tui­te­ment et sans ren­dez­vous le vac­cin an­ti­grip­pal aux per­sonnes à risque de son ter­ri­toire ain­si qu’à leur en­tou­rage.

La Di­rec­tion de la san­té pu­blique re­com­mande de ne pas trop at­tendre et de se faire vac­ci­ner avant la pé­riode des Fêtes. L’an der­nier, le som­met de l’épi­dé­mie de grippe a été at­teint dès la fin dé­cembre et le vac­cin prend deux se­maines avant d’être plei­ne­ment ef­fi­cace.

« Notre offre de ser­vice s’est amé­lio­rée de­puis les der­nières an­nées, ex­plique De­nise Ju­lien, co­or­di­na­trice des ser­vices gé­né­raux au CSSS de la Pointe-de-l’Île. Nous avons le per­son­nel re­quis pour ac­cueillir les gens et ga­ran­tir un temps d’at­tente très court com­pa­ra­ti­ve­ment aux autres an­nées. »

Se­lon Mme Ju­lien, le pro­ces­sus de vac­ci­na­tion lors des cli­niques sans ren­dez-vous pour les pa­tients pren­drait un maxi­mum de 60 mi­nutes. « Entre le mo­ment où les gens ar­rivent pour s’ins­crire et le mo­ment où ils re­partent après avoir été vac­ci­nés on compte en­vi­ron une heure. Les gens n’ont pas à craindre de longues heures d’at­tente » , es­time-t-elle.

Trans­mise par les per­sonnes dé­jà conta­mi­nées, la grippe se dis­tingue du rhume par les symp­tômes sui­vants : fièvre, maux de tête, toux, dou­leurs mus­cu­laires et fa­tigue. Elle peut aus­si en­traî­ner la bron­chite, la pneu­mo­nie ou des hos­pi­ta­li­sa­tions, sur­tout pour les per­sonnes plus à risque.

« Les per­sonnes souf­frant de ma­la­dies chro­niques ou avec un sys­tème im­mu­ni­taire af­fai­bli sont plus vul­né­rables et donc plus à risque de dé­ve­lop­per des com­pli­ca­tions, sou­tient Mme Ju­lien. Il est pré­fé­rable de prendre les de­vants et ne pas se lais­ser sur­prendre par la grippe, car dans plu­sieurs cas, elle peut être mor­telle. »

Se­lon les sta­tis­tiques four­nies par la Di­rec­tion de la san­té pu­blique, une per­sonne sur deux à Mon­tréal se­rait consi­dé­rée comme étant quel­qu’un à risque. Au Qué­bec, la grippe à elle seule, est res­pon­sable de 1500 décès chaque an­née.

Une bonne nou­velle pour les tout-pe­tits

Un vac­cin in­tra­na­sal est main­te­nant dis­po­nible pour les en­fants de 5 à 17 ans. Ce vac­cin est ad­mi­nis­tré par va­po­ri­sa­tion nasale, soit un jet dans chaque na­rine.

« Nous es­pé­rons que ce vac­cin va en­cou­ra­ger les pa­rents à faire vac­ci­ner leurs pe­tits, com­mente Mme Ju­lien. L’ap­pli­ca­tion est simple, ne com­porte pas d’ef­fets se­con­daires et est sé­cu­ri­taire. »

Photo :pa­co­pho­to.ca)

Le CSSS de la Pointe-de-l’Île est prêt à of­frir gra­tui­te­ment et sans ren­dez-vous le vac­cin an­ti­grip­pal aux per­sonnes à risque du ter­ri­toire.(

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.