Mou­ve­ment de so­li­da­ri­té au­tour de la pe­tite Lau­rence Payette

At­teinte de leu­cé­mie ai­guë lym­pho­blas­tique

L'Informateur - - LA UNE - Va­le­rie R. Car­bon­neau

Le sou­per spa­ghet­ti-bé­né­fice qui a eu lieu le sa­me­di 9 no­vembre der­nier au res­to- pub Mar­co- Polo pour ve­nir en aide à la pe­tite Lau­rence Payette, diag­nos­ti­quée d’une leu­cé­mie ai­guë lym­pho­blas­tique il y a un an à peine, a por­té ses fruits. Grâce à la gé­né­ro­si­té des par­ti­ci­pants, quelque 2500 $ ont été amas­sés au cours de la soi­rée.

« Nous avons ac­cueilli 230 per­sonnes le soir du sou­per spa­ghet­ti bé­né­fice. L’am­biance était par­faite, les gens étaient contents d’être là et grâce à leur gé­né­ro­si­té, nous avons pu re­mettre à Pas­cale Jal­bert, la mère de Lau­rence, près de 2500 $ qui per­met­tront à la fa­mille de pas­ser un temps des Fêtes un peu plus con­for­table », a par­ta­gé l’amie de la fa­mille et ins­ti­ga­trice de l’évé­ne­ment, Mar­jo­laine Laurin. Quelques jours après l’évé­ne­ment, L’In­for­ma­teur de Ri­vière- des- Prai­ries s’est adres­sé à Lau­rence et à sa mère Pas­cale, afin d’en savoir un peu plus sur leur quo­ti­dien bous­cu­lé par la ma­la­die. « On vit un jour à la fois et on pro­fite de chaque ins­tant, par­tage Mme Jal­bert, qui n’avait plus les dis­po­ni­bi­li­tés qu’il fal­lait pour rem­plir ses tâches clé­ri­cales une fois qu’est tom­bé le diag­nos­tic de la ma­la­die. C’est un dur coup, mais grâce à l’aide ap­por­tée par nos proches, pa­rents et amis, nous ar­ri­vons à al­ler de l’avant. »

Quand on de­mande à la pe­tite ce qui lui fait le plus plai­sir, elle ré­pond qu’elle adore se ma­quiller et à s’ha­biller en prin­cesse. Ses ac­ti­vi­tés pré­fé­rées? Le des­sin, la pein­ture et le bri­co­lage. Si ses choix sont vrai­ment ar­rê­tés au ni­veau des loisirs, elle ne sait ce­pen­dant pas quel type de tra­vail elle vou­drait faire plus tard. Elle dit pour l’ins­tant plu­tôt vou­loir se concen­trer sur sa gué­ri­son...

« Nous avons tou­jours été unis, mais il est of­fi­ciel que main­te­nant, on se sert en­core plus les coudes, d’ajou­ter Pas­cale. Lau­rence est notre force... » De son cô­té, Mar­jo­laine Laurin ad­met être dé­jà en ré­flexion quant à l’or­ga­ni­sa­tion d’un pro­chain évé­ne­ment- bé­né­fice pour conti­nuer à ve­nir en aide à Lau­rence et sa fa­mille.

« Je suis dé­jà en pour­par­lers avec une com­pa­gnie pour or­ga­ni­ser un spec­tacle d’hu­mour », af­firme la pré­cieuse amie de la fa­mille, bien loin d’être à court d’idées de pro­jets de col­lectes de fonds afin de les ai­der à se concen­trer sur la gué­ri­son de la « prin­cesse guer­rière », pour re­prendre ses mots, plu­tôt que sur les fi­nances.

Il est d’ailleurs pos­sible de faire un don en ar­gent ou en carte- cadeau ( épi­ce­rie, es­sence ou autre) à la fa­mille en contac­tant Mme Laurin par cour­riel au fi­fi­lau­rin@gmail.com.

(Photo: pa­co­pho­to.ca)

La pe­tite Lau­rence Payette et sa grande soeur, Maude, 9 ans

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.