Que de­viennent les élus dé­faits?

L'Informateur - - LA UNE - Sa­man­tha.ve­lan­dia@tc.tc

Une nou­velle vie sans po­li­tique s’amorce pour les conseillers sor­tants de la Coa­li­tion Mon­tréal - Mar­cel Cô­té qui ont per­du leur place au sein du conseil d’ar­ron­dis­se­ment de Ri­vière-des-Prai­ries – Pointe-auxT­rembles (RDP-PAT) lors des der­nières élec­tions mu­ni­ci­pales.

L’Ave­nir de l’Est s’est en­tre­te­nu avec Ca­ro­line Bour­geois et Ma­rio Blan­chet pour en ap­prendre da­van­tage sur leur po­si­tion et savoir ce que l’ave­nir leur ré­serve.

Ca­ro­line Bour­geois

Ayant ob­te­nu ré­cem­ment sa maî­trise en ad­mi­nis­tra­tion pu­blique -ma­na­ge­ment mu­ni­ci­pal -, la plus jeune élue en 2009, s’est dit sa­tis­faite du tra­vail qu’elle a ac­com­pli tout au long de son man­dat.

« Ça été une ex­pé­rience unique et en­ri­chis­sante pour moi, ex­plique l’ex-con­seillère. Ça va au-de­là de la po­li­tique, il s’agit sur­tout des ren­contres qu’on a la chance de faire. Je n’ou­blie­rai ja­mais ce que j’ai vé­cu pen­dant ces quatre ans. »

Il est tou­te­fois en­core trop tôt pour savoir si Mme Bour­geois quit­te­ra dé­fi­ni­ti­ve­ment la vie po­li­tique.

« Je dois faire le deuil de mon tra­vail parce que j’adorais ce que je fai­sais. Je vais prendre du re­cul pour vivre ce que j’ai à vivre et savoir ce que je veux faire plus tard. Pour l’ins­tant, je suis à la recherche ac­tive d’un tra­vail. Je vais voir com­ment les choses se passent. »

Mme Bour­geois dit res­pec­ter en­tiè­re­ment le choix des ci­toyens. Elle est très re­con­nais­sante à tous ceux qui lui ont fait confiance et se sent ho­no­rée d’avoir re­pré­sen­té son ar­ron­dis­se­ment au co­mi­té exé­cu­tif de la ville.

Ma­rio Blan­chet

L’un des ins­ti­ga­teurs de l’ac­tuel mar­ché pu­blic de Pointe-aux-Trembles s’est dit content d’avoir par­ti­ci­pé aux dif­fé­rents pro­jets qui ont vu le jour pen­dant son man­dat. Il avoue tou­te­fois qu’il au­rait ai­mé pou­voir conti­nuer à tra­vailler pour son ar­ron­dis­se­ment.

« Mon rêve était ce­lui de faire de Poin­teaux-Trembles un en­droit plus ur­bain où la culture a un peu plus de place. Ce rêve com­mence à se concré­ti­ser avec l’ar­ri­vée de la place du Vil­lage dans le Vieux-Pointe-aux-Trembles ou la mai­son du ci­toyen, mais j’au­rais ai­mé être là pour la re­vi­ta­li­sa­tion du bou­le­vard Gouin ou l’ins­tal­la­tion d’un éven­tuel mar­ché de Noël. »

M. Blan­chet sou­tient qu’il conti­nue­ra à s’en­ga­ger au­près de la com­mu­nau­té en tant que ci­toyen. Il est pré­sen­te­ment en ré­flexion à savoir s’il va conti­nuer de faire par­tie de la cor­po­ra­tion du mar­ché pu­blic. L’ex-conseiller tient à sou­li­gner qu’il ne ferme pas la porte à un éven­tuel re­tour en po­li­tique.

« Il est en­core tôt pour ré­pondre à cette ques­tion, mais je ne dis pas non. Je pense que les choses vont mieux se pas­ser main­te­nant que Mme Rou­leau fait par­tie du co­mi­té exé­cu­tif de Mon­tréal. » Au mo­ment d’écrire ces lignes, L’Ave­nir de

l’Est n’avait pas réus­si à joindre Cin­dy Le­clerc.

(Photo :ar­chives)

Ma­rio Blan­chet

(Photo :ar­chives)

Ca­ro­line Bour­geois

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.