La prise en charge des jeunes des gangs de rue à Ci­té des Prai­ries

L'Informateur - - NEWS - Alice.braud@tc.tc

À Ci­té des Prai­ries, les jeunes qui ont com­mis des dé­lits sont pris en charge par une équipe d’édu­ca­teurs. Les jeunes comme Oli­vier, qui ont vé­cu sans règles, ni lois, doivent du jour au len­de­main res­pec­ter des rè­gle­ments.

Lors­qu’un dé­lin­quant ar­rive à Ci­té-des-Prai­ries, une équipe d’édu­ca­teurs prennent en charge le nou­veau ré­sident. Ain­si, un long pro­ces­sus de cli­niques et de ren­contres se met en place. Le jeune doit donc res­pec­ter un code de vie strict. Les édu­ca­teurs fonc­tionnent grâce à une ap­proche com­por­te­men­tale dans la­quelle le jeune doit mé­ri­ter des pri­vi­lèges.

« On fonc­tionne sur le mode de la ré­com­pense et de la pu­ni­tion. C’est-à-dire que le jeune doit mé­ri­ter des pri­vi­lèges comme la mu­sique par exemple. Au dé­part, la mu­sique ou la té­lé­vi­sion leur sont in­ter­dites parce que c’est un moyen de fuite pour eux. On veut que nos ré­si­dents se concentrent sur eux-mêmes », ex­plique Jean-Phi­lippe Ca­ron, édu­ca­teur à Ci­té des Prai­ries.

Afin de per­mettre au jeune de s’adap­ter à son nou­veau mode de vie, les édu­ca­teurs doivent créer un lien de res­pect.

« Il faut mettre en place ce qu’on ap­pelle une al­liance thé­ra­peu­tique. Il faut que le res­pect s’ins­talle entre les deux per­sonnes et il ne faut pas créer un cli­mat de do­mi­nant-do­mi­né. Par­fois, quand il y a de la ré­sis­tance de la part du jeune, il faut alors cher­cher des stra­ta­gèmes comme l’hu­mour », dé­crit M. Ca­ron.

Le jeune, une fois sor­ti de Ci­té des Prai­ries, se­ra sui­vi dans la col­lec­ti­vi­té par un dé­lé­gué à sa sur­veillance. Des ren­contres heb­do­ma­daires sont alors pro­gram­mées avec ce­lui-ci.

« Il y a un sui­vi qui est fait, mais dé­pen­dam­ment de la sur­veillance qui lui a été dé­fi­nie au préa­lable. Ce­ci équi­vaut un peu à une li­bé­ra­tion condi­tion­nelle pour les adultes. Mais il y a une fin à cette sur­veillance », sou­ligne M. Ca­ron.

Un jeune a ac­cep­té de se confier à notre jour­na­liste.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.