Un atout pour le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique de l’est

L'Informateur - - PROLONGATION DE LA LIGNE BLEUE DANS L’EST - alice.braud@tc.tc

Même si le pro­jet de pro­lon­ga­tion de la ligne bleue n’est pas pré­vu pour de­main, le dos­sier pro­gresse. En ef­fet l’Agence mé­tro­po­li­taine de Mon­tréal (AMT) a lan­cé un ap­pel d’offres pour trou­ver une firme spé­cia­li­sée dans l’étude géo-en­vi­ron­ne­men­tale afin de dé­fi­nir les lo­ca­li­sa­tions exactes des fu­tures sta­tions de mé­tro. Le pro­lon­ge­ment de la ligne bleue pour­rait trans­for­mer le pay­sage éco­no­mique de l’est de Mon­tréal, se­lon les ex­perts de ce do­maine.

Seule­ment 27,4 % des per­sonnes ac­tives des ar­ron­dis­se­ments du Nord-Est uti­lisent les ser­vices de trans­port pour leurs dé­pla­ce­ments pen­du­laires contre 34,8 % des per­sonnes de la ville de Mon­tréal et près de 40 % dans les ar­ron­dis­se­ments proches du mé­tro. L’ab­sence de mé­tro dans les ar­ron­dis­se­ments de l’est de Mon­tréal (Mon­tréal-Nord, SaintLéo­nard, An­jou, Ri­vière-des-Prai­ries-Pointe-auxT­rembles) contri­bue à l’en­cla­ve­ment de ces ter­ri­toires. La sta­tion d’An­jou de­vrait être inau­gu­rée en 2020. En at­ten­dant, l’AMT tente de trou­ver une firme spé­cia­li­sée dans les études géo­tech­niques et géo-en­vi­ron­ne­men­tales pour l’avan­cée du dos­sier du pro­lon­ge­ment de la ligne bleue.

« Nous avons ter­mi­né la phase 2, qui était de sé­lec­tion­ner un cor­ri­dor op­ti­mal pour le mé­tro. Dans le cadre de la phase 3, main­te­nant, on sou­haite réa­li­ser des études géo­tech­niques et géo-en­vi­ron­ne­men­tales qui nous per­met­tront de dé­fi­nir les lo­ca­li­sa­tions exactes des sta­tions », dé­crit la porte-pa­role de l’AMT, Claudia Mar­tin.

Le cor­ri­dor op­ti­mal choi­si, lon­ge­rait la rue Jean-Ta­lon pour se rendre jus­qu’aux Ga­le­ries d’An­jou. Au to­tal cinq sta­tions de­vraient être construites.

Cette nou­velle ré­jouit les chambres de com­merces de l’Est. À Ri­vière-des-Prai­ries, la Chambre de com­merce, sou­ligne le bien­fait de bé­né­fi­cier d’un mé­tro, que ce soit aus­si bien pour les en­tre­prises que pour les res­sources hu­maines. (Même si il n’y au­ra pas de sta­tion pré­vue sur le ter­ri­toire de Ri­vière-des-Prai­ries).

«Les im­pacts éco­no­miques se font va­loir avec le pro­lon­ge­ment de la ligne bleue. C’est une fa­ci­li­té d’ac­ces­si­bi­li­té pour les en­tre­prises d’avoir de la main d’oeuvre qui se dé­place dans les dif­fé­rents ar­ron­dis­se­ments. À Ri­vière-des-Prai­ries, c’est mal des­ser­vi donc bé­né­fi­cier d’un mé­tro plus proche va vrai­ment fa­ci­li­ter les choses pour les tra­vailleurs. Il faut aus­si conso­li­der le réseau de bus nordsud. On a bon es­poir éga­le­ment qu’avec l’ar­ri­vée du mé­tro de nou­velles in­dus­tries ar­rivent dans le quar­tier ou que celles dé­jà exis­tantes se conso­lident », com­mente Isa­belle Foi­sy, di­rec­trice gé­né­rale de la Chambre de com­merce de l’Est de Mon­tréal.

Le Co­mi­té d’ac­tion pour le pro­lon­ge­ment de la ligne bleue a dé­ve­lop­pé du­rant plu­sieurs an­nées des ac­tions de re­ven­di­ca­tion au­près du gou­ver­ne­ment afin que la ligne bleue soit pro­lon­gée dans l’Est. Le co­mi­té a no­tam­ment dé­mon­tré les im­pacts po­si­tifs sur l’éco­no­mie se­lon des don­nées so­cio­dé­mo­gra­phiques des ar­ron­dis­se­ments de l’est de Mon­tréal. Puisque l’est de Mon­tréal, contient 11 des 19 parcs in­dus­triels mu­ni­ci­paux, des zones com­mer­ciales im­por­tantes (Ga­le­ries d’An­jou, centre com­mer­cial le Bou­le­vard…), des grappes tech­no­lo­giques liées aux ser­vices scien­ti­fiques et tech­no­lo­giques, l’ar­ri­vée du mé­tro, pour­rait per­mettre d’as­su­rer les be­soins en main-d’oeuvre des en­tre­prises exis­tantes et fu­tures en fa­vo­ri­sant la mo­bi­li­té des tra­vailleurs.

Le mé­tro par­ti­ci­pe­rait éga­le­ment à dé­ve­lop­per le com­merce de proxi­mi­té et sol­li­ci­te­rait les pro­mo­teurs à in­ves­tir sur de nou­veaux bas­sins de vie. Même si le Co­mi­té se dit heu­reux de savoir que le pro­lon­ge­ment de la ligne bleue est une re­ven­di­ca­tion ac­quise, il se dit tout de même sou­cieux de la suite des choses.

« C’est cer­tain que même si on est content de la dé­ci­sion du gou­ver­ne­ment, nous res­tons tou­jours aux aguets. Nous ne vou­drions pas qu’il y ait une consti­tu­tion de ré­serve fon­cière. Il faut évi­ter la spé­cu­la­tion. Ce qui nous pré­oc­cupe c’est de voir où les sta­tions de mé­tro vont se trou­ver et com­ment les dé­ve­lop­pe­ments vont s’ar­ti­cu­ler au­tour du mé­tro. On reste donc vi­gi­lant », sou­ligne le co­or­don­na­teur du co­mi­té, Ma­thieu Se­vie­ry.

Photo:ar­chives STM)

L'ap­pel d'offres a été lan­cé pour réa­li­ser l'étude géo-en­vi­ron­ne­men­tale afin de dé­ter­mi­ner la lo­ca­li­sa­tion des sta­tions de mé­tro

de l'Est.(

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.