Jeep Che­ro­kee 2014, raf­fi­né et tech­no

L'Informateur - - L'ESSAI DU MOIS -

Bi­zar­re­ment, le mot raf­fi­ne­ment n'est pas le pre­mier à nous ve­nir en tête quand on pense à la fa­mille Jeep. On se voit plu­tôt dans une vé­ri­table ma­chine de guerre, ca­pable de fran­chir les tran­chées et les mon­tagnes, se­couant ses pas­sa­gers sans ja­mais hé­si­ter de­vant les obs­tacles. Exac­te­ment ce que tout bon Jeep sait faire.

Mais la fa­mille a aus­si une branche moins ex­trême, plus dé­li­cate, et le tout nou­veau Jeep Che­ro­kee Li­mi­ted 4x4 en fait par­tie. Non pas que les ca­pa­ci­tés hors-routes soient moindres dans cette por­tion de la fa­mille, mais plu­tôt que l'on y a dé­ve­lop­pé des fonc­tions plus axées vers le confort et le style. Le Che­ro­kee est, dans les faits, le suc­ces­seur du Jeep Li­ber­ty. Il fait re­vivre un nom ou­blié de­puis quelques an­nées dé­jà, et s'ins­crit dans l'hé­ri­tage gé­né­tique du Grand Che­ro­kee, un vé­hi­cule aux al­lures luxueuses ré­cem­ment re­ma­nié par Jeep. Par sa taille, il se me­sure aux uti­li­taires sport com­pacts qui abondent sur le mar­ché. Il doit donc faire face aux Che­vro­let Equi­nox d'une part, mais aus­si aux Ford Es­cape et autres Toyo­ta Rav4 avec qui il par­tage l'es­pace in­té­rieur et l'échelle de prix.

Af­faire de style

Le nou­veau Jeep, c'est d'abord une af­faire de style. Soyons hon­nêtes, ses pre­mières ap­pa­ri­tions pu­bliques, en per­sonne ou en pho­to, lui ont va­lu de nom­breux com­men­taires hé­si­tants. En fait, le ca­pot apla­ti et la sil­houette ar­rière dis­tinc­tive n'ont pas re­çu un ac­cueil en­thou­siaste. Une fois à ses cô­tés et à son vo­lant, la pers­pec­tive change ce­pen­dant. Les phares avant, uti­li­sant comme il se doit la tech­no­lo­gie DEL, confèrent au ca­pot du Che­ro­kee une pers­pec­tive unique. L'usage de la grille propre à Jeep, mais avec un nou­vel angle un peu mo­derne, sur­tout quand le vé­hi­cule est en mouvement, est en­core plus agréable. Bref, une fausse note qui fi­na­le­ment, se change en jo­lie réus­site. Dans l'ha­bi­tacle, tout est bien pen­sé. La qua­li­té de fi­ni­tion de notre ver­sion Li­mi­ted est ex­cep­tion­nelle, et l'er­go­no­mie bien réus­sie, ren­dant fa­cile l'usage des com­mandes peu im­porte les condi­tions. Seul bé­mol, alors que le dé­ga­ge­ment avant est plus que rai­son­nable, l'es­pace ar­rière est consi­dé­ra­ble­ment li­mi­té. Il est vrai que la ban­quette est mo­bile, mais elle exige tout de même un peu de com­pré­hen­sion et d'in­ti­mi­té de la part des trois pas­sa­gers qui peuvent y prendre place.

Mé­ca­nique mo­derne

Sous le ca­pot, un mo­teur 4 cy­lindres de 184 che­vaux qui se montre do­cile et agréable. Mais il est ju­me­lé à une boite au­to­ma­tique à 9 rap­ports, dont la plus grande qua­li­té est la dou­ceur. En re­vanche, on a ten­dance à mul­ti­plier les chan­ge­ments de rap­ports sans vé­ri­tables rai­sons, et sans ef­fet sur la consom­ma­tion d'es­sence qui se si­tue un tan­ti­net au-de­là des li­mites rai­son­nables. Un bon mot pour le rouage 4x4 que l'on peut ver­rouiller en mode neige ou boue d'une simple pres­sion du doigt, et qui per­met de tra­ver­ser des obs­tacles re­mar­qua­ble­ment in­ti­mi­dants pour le conduc­teur or­di­naire. Le Che­ro­kee a tout de même le la­bel Trail Ra­ted, ce qui en dit long sur ses ca­pa­ci­tés. En­fin, im­pos­sible de pas­ser sous si­lence la longue liste d'ac­ces­soires, al­lant du ré­gu­la­teur de vi­tesse in­tel­li­gent au stationnement au­to­ma­tique en pas­sant par l'aver­tis­seur de chan­ge­ment de voie. Le Jeep Che­ro­kee 2014 est un vrai Jeep, n'en dou­tez point. Mais on a lui ajou­té, avec bon­heur, une pe­tite touche de raf­fi­ne­ment. Ca­pa­ci­té hors route Ac­ces­soires Mo­teur ef­fi­cace Consom­ma­tion Es­pace ar­rière De­si­gn contro­ver­sé

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.