Construire une école à Haï­ti : un jeu de pom­piers

Les pom­piers jouent au ballon chas­seur avant de par­tir pour Haï­ti

L'Informateur - - NEWS - si­mon.bous­quet-ri­chard@ tc.tc Pour faire un don et ai­der les tra­vaux d’ex­pan­sion de l’école Mark-Bourque, consul­ter la page Fa­ce­book Groupe Haï­ti école Mark Bourque.

Un tour­noi de ballon chas­seur or­ga­ni­sé par un groupe de 30 pom­piers de Mon­tréal pour fi­nan­cer l’agran­dis­se­ment d’une école pri­maire à Haï­ti a eu un franc suc­cès, di­manche der­nier.

L’an­cien ho­ckeyeur des Ca­na­diens Georges La­raque, l’hu­mo­riste Ed­dy King et l’an­cien cham­pion de com­bat ul­time Da­vid Loi­seau se sont joints aux 14 équipes de huit joueurs qui se sont af­fron­tées à l’école se­con­daire Jean-Grou.

« C’était vrai­ment drôle, on en a pro­fi­té pour bou­ger et s’amu­ser », a ex­pli­qué le pom­pier Al­ber­to Syl­lion.

Dès le 9 avril, l’an­cien élève de Jean-Grou et 29 de ses col­lègues s’en­vo­le­ront par groupe de dix pour al­ler cha­cun pas­ser une se­maine au vil­lage de De­bus­sy. Ils met­tront alors la main à la pâte pour agran­dir une école pri­maire non sub­ven­tion­née par l’État.

Sous l’aile des pom­piers et des po­li­ciers

Construit grâce au travail de feu Mark-Bourque, ex-po­li­cier de la Gen­dar­me­rie royale du Canada, l’éta­blis­se­ment ac­cueillait 26 élèves au mo­ment de sa construc­tion, en 2005. La fré­quen­ta­tion de l’école, si­tuée près de Port-au-Prince, est pas­sée à 150 élèves de­puis le séisme qui a dé­truit plu­sieurs écoles de la ca­pi­tale.

« Tous les en­fants n’ont pas en­core eu la chance de re­prendre le che­min de l’école, ex­plique le pom­pier Jo­na­than Mi­chaud, ins­ti­ga­teur de pro­jet. L’édu­ca­tion per­met à un pays de se dé­ve­lop­per. »

Cette sur­po­pu­la­tion des classes a donc for­cé la di­rec­tion à dres­ser des tentes à l’ex­té­rieur. Voyant la pré­ca­ri­té des ins­tal­la­tions, M. Mi­chaud, qui est aus­si contre­maître, a dé­ci­dé d’of­frir ses ser­vices aux jeunes haï­tiens.

« Notre équipe ira construire un deuxième bâ­ti­ment conti­gu à l’école exis­tante afin de créer trois classes sup­plé­men­taires, ex­plique M. Mi­chaud. Cinq ans, au­pa­ra­vant, moins de la moi­tié des en­fants haï­tiens étaient ins­crits à l’école pri­maire. Au­jourd’hui, 77 % d’entre eux sont main­te­nant sco­la­ri­sés. Les ef­forts four­nis par la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale portent ses fruits. »

En plus de four­nir la main d’oeuvre, les pom­piers par­ti­ci­pants ont dé­jà avan­cé les 18 000 $ né­ces­saires à l’achat des ma­té­riaux de construc­tion.

« L’ar­gent amas­sé per­met à l’école de main­te­nir ses ac­ti­vi­tés soit : payer les en­sei­gnants, of­frir aux élèves des four­ni­tures sco­laires, des uni­formes, une can­tine le mi­di et sur­tout, un en­sei­gne­ment de base », ajoute M. Mi­chaud.

(Pho­to: pa­co­pho­to.ca)

Georges La­racque était l'une des per­son­na­li­tés à prendre part au tour­noi.

(Pho­to: pa­co­pho­to.ca)

En tout, 112 per­sonnes ont par­ti­ci­pé au tour­noi avec beau­coup de plai­sir.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.