De nou­velles sommes pour com­battre l’agrile du frêne

L’ad­mi­nis­tra­tion Co­derre in­jec­te­ra 2,6 M$ de plus

L'Informateur - - NEWS - Steve.ca­ron@tc.tc

L’ad­mi­nis­tra­tion Co­derre a dé­blo­qué une somme sup­plé­men­taire de 2,6 M$ pour bo­ni­fier le Plan de lutte à l’agrile du frêne 2014 sur le ter­ri­toire mon­tréa­lais afin de pour­suivre les ef­forts vi­sant à conte­nir les nou­veaux foyers d’in­fes­ta­tion, à ac­cen­tuer le dé­pis­tage et à mettre en oeuvre les stra­té­gies de conser­va­tion des frênes.

En 2013, 149 frênes in­fes­tés ont été dé­tec­tés et abat­tus alors que 983 autres ont été iden­ti­fiés pour abat­tage pré­ven­tif afin de ra­len­tir l’agrile. Cet abat­tage pré­ven­tif per­met d’éli­mi­ner des frênes qui sont en mau­vais état pour d’autres rai­sons qu’une in­fes­ta­tion par l’agrile et qui ne se qua­li­fient pas aux trai­te­ments de TreeA­zin, une in­jec­tion de bio­pes­ti­cide per­met­tant de pro­té­ger le frêne pen­dant deux ans.

Plus de 9000 frênes se­ront trai­tés au TreeA­zin du­rant l’été.

« L’agrile est un ad­ver­saire re­dou­table pour notre ca­no­pée de frênes et nous dé­ployons de grands ef­forts pour ra­len­tir sa pro­gres­sion sur le ter­ri­toire mon­tréa­lais. C’est pour­quoi nous al­lons de l’avant avec des in­ves­tis­se­ments im­por­tants dans notre plan de lutte.

« Mon­tréal a été proac­tive, et ce, dès qu’elle a pris connais­sance de la me­nace. Nous pour­sui­vons nos ac­tions de fa­çon sé­rieuse afin de li­mi­ter le plus pos­sible la mor­ta­li­té de nos frênes et pour pré­ser­ver ain­si notre vé­gé­ta­tion », d’in­di­quer Ré­al Mé­nard, res­pon­sable du dé­ve­lop­pe­ment du­rable, de l’en­vi­ron­ne­ment, des grands parcs et des es­paces verts au co­mi­té exé­cu­tif.

La nou­velle somme per­met­tra d’ac­cen­tuer les opé­ra­tions de dé­pis­tage et de trai­te­ment, en plus de sen­si­bi­li­ser les pro­prié­taires de frênes sur le do­maine privé.

Net­te­ment in­suf­fi­sant

L’an­nonce de M. Mé­nard est bien­ve­nue, mais net­te­ment in­suf­fi­sante pour contrô­ler le pro­blème, es­time Syl­vain Ouel­let, de Pro­jet Mon­tréal.

La for­ma­tion po­li­tique de­mande plu­tôt un in­ves­tis­se­ment mi­ni­mal de 10 M$, seule­ment pour 2014, pour vé­ri­ta­ble­ment s’at­ta­quer à l’agrile du frêne.

Avec neuf nou­veaux ar­ron­dis­se­ments aux prises avec l’in­secte, por­tant le nombre à 14, l’in­fes­ta­tion pro­gresse et M. Ouel­let s’in­quiète des consé­quences.

La somme an­non­cée est loin de ré­pondre aux be­soins, sou­tient le conseiller mu­ni­ci­pal. De plus, il n’y a rien pour ce qui touche au re­boi­se­ment ou à la plan­ta­tion de nou­velles es­sences ar­bo­ri­coles. La coupe d’arbres a des ef­fets né­fastes sur la san­té des gens (îlot de cha­leur, pro­blème res­pi­ra­toire, pol­lu­tion, etc.).

Ça va prendre da­van­tage d’ar­gent pour lut­ter ef­fi­ca­ce­ment et sau­ve­gar­der notre patrimoine ar­bo­ri­cole, conclut M. Ouel­let.

(Pho­to: ar­chives)

Ré­al Mé­nard, res­pon­sable du dé­ve­lop­pe­ment du­rable, de l’en­vi­ron­ne­ment, des grands parcs et des es­paces verts au co­mi­té exé­cu­tif.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.