Re­mor­quer un vé­hi­cule der­rière un VR, pas si simple

L'Informateur - - SPECIAL CAMPING - Mi­chel Deslauriers AutoGO.ca

Un voyage en fa­mille ou entre amis à bord d'un VR peut s'avé­rer très agréable, sur­tout si l'on tient au confort d'une mai­son, même loin de chez soi. Évi­dem­ment, cer­taines au­to­ca­ra­vanes sont de vé­ri­tables mas­to­dontes et pour vi­si­ter des en­droits plus conges­tion­nés, un plus pe­tit vé­hi­cule de­meure un in­con­tour­nable.

On voit fré­quem­ment des voi­tures et des pe­tits VUS à la re­morque d'un gros VR, mais la pré­pa­ra­tion de cette pra­tique n'est pas si simple. D'abord, on doit connaître la ca­pa­ci­té de re­mor­quage de notre au­to­ca­ra­vane avant de dé­ter­mi­ner le ga­ba­rit du vé­hi­cule convoi­té, et s'as­su­rer que le VR est mu­ni d'un at­te­lage de re­morque. En­suite, il existe trois types de re­mor­quage.

En ins­tal­lant un at­te­lage di­rec­te­ment sur l'avant du vé­hi­cule à re­mor­quer, on le tracte sur ses quatre roues et son ar­ri­mage au VR est fa­cile. Le sys­tème prend peu de place lors­qu'on doit le ran­ger, et aug­mente à peine la charge à trac­ter. En re­vanche, il faut op­ter pour un vé­hi­cule pou­vant être traî­né sur ses quatre roues sans en­dom­ma­ger la mé­ca­nique. On peut ajou­ter une pompe qui lu­bri­fie­ra la trans­mis­sion et un sys­tème de dé­cou­plage de l'arbre mo­teur, mais ce­la oc­ca­sion­ne­ra des frais sup­plé­men­taires et mo­di­fie­ra le vé­hi­cule.

Au­tre­ment, il existe des mo­dèles de vé­hi­cules équi­pés d'un rouage à quatre roues mo­trices pou­vant être désen­ga­gées par l'en­tre­mise de leur boî­tier de trans­fert : un Jeep Wran­gler ou un Su­zu­ki Grand Vi­ta­ra ne sont que deux exemples bien connus. On conseille de bien s'in­for­mer au­près d'un construc­teur ou d'un conces­sion­naire sur les vé­hi­cules aptes à être re­mor­qués sur ses quatre roues, ou « à plat ». Mu­nis d'un odo­mètre nu­mé­rique, la vaste ma­jo­ri­té des nou­veaux vé­hi­cules ne de­vraient pas ac­cu­mu­ler de ki­lo­mé­trage lors du re­mor­quage, mais les pneus s'use­ront évi­dem­ment.

Les roues por­teuses, dol­ly ou « de­mie­re­morque » per­mettent de sou­le­ver les roues mo­trices d'un vé­hi­cule à trac­tion et ain­si évi­ter d'en­dom­ma­ger sa mo­to­ri­sa­tion. Le vé­hi­cule n'au­ra be­soin d'au­cune mo­di­fi­ca­tion mé­ca­nique, mais sa­chez que les pneus ar­rière s'use­ront évi­dem­ment plus ra­pi­de­ment que ceux à l'avant. De plus, il fau­dra im­ma­tri­cu­ler les roues por­teuses, et une deuxième per­sonne doit pré­fé­ra­ble­ment ai­der à di­ri­ger le conduc­teur qui tente de his­ser le vé­hi­cule des­sus.

Une re­morque com­plète ou fer­mée, idéa­le­ment à roues doubles afin de ré­par­tir la charge, per­met de trans­por­ter un vé­hi­cule sans qu'au­cune des roues de ce der­nier ne touche le sol. Ce­pen­dant, la re­morque ajou­te­ra un poids consi­dé­rable et li­mi­te­ra le ga­ba­rit du vé­hi­cule à traî­ner, sans comp­ter les coûts d'achat et d'im­ma­tri­cu­la­tion sup­plé­men­taires de la re­morque elle-même.

Dans tous les cas, n'ou­bliez pas que le re­mor­quage d'un vé­hi­cule en­traî­ne­ra une hausse no­table de la consom­ma­tion de car­bu­rant de votre VR, et un pare-cailloux installé sur le vé­hi­cule em­pê­che­ra la pein­ture de s'abî­mer. De plus, le com­por­te­ment rou­tier en se­ra af­fec­té, les ma­noeuvres de stationnement se­ront plus com­plexes et cer­tains ter­rains de cam­ping pour­raient exi­ger des frais sup­plé­men­taires ou im­po­ser des res­tric­tions pour les re­morques : vaut mieux s'in­for­mer avant d'amor­cer le voyage afin d'évi­ter les im­pré­vus.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.