Fraude : pas de pri­son pour To­mas­si

L'Informateur - - NEWS - Si­mon.bous­quet-ri­chard@ tc.tc

Cou­pable de fraudes en­vers le gou­ver­ne­ment, To­ny To­mas­si évi­te­ra la pri­son, mais de­vra ef­fec­tuer 240 heures de tra­vaux com­mu­nau­taires et ver­ser 9200 $ à des or­ga­nismes de bien­fai­sance.

L’an­cien dé­pu­té li­bé­ral de La­Fon­taine pur­ge­ra sa peine de deux ans de pro­ba­tion dans la com­mu­nau­té. C’est la dé­ci­sion qu’a ren­due la juge Hé­lène Bouillon, le 5 juin au Pa­lais de jus­tice de Qué­bec, ac­cep­tant la pro­po­si­tion com­mune des avo­cats de M. To­mas­si et de la Cou­ronne.

L’ex-mi­nistre du gou­ver­ne­ment de Jean Cha­rest de­vra rem­bour­se­ment 2500 $ au mi­nis­tère des Fi­nances ain­si que 3100 $ à la Fon­da­tion de l’Hô­pi­tal Sa­cré-Coeur, 3100 $ à la Fon­da­tion Sui­cide-Ac­tion et 3000 $ au Centre d’aide aux vic­times d’actes cri­mi­nels.

La fraude

Rap­pe­lons que M. To­mas­si a re­con­nu avoir uti­li­sé une carte de cré­dit de l’en­tre­prise BCIA pour ache­ter près de 7000 $ d’es­sence, entre 2006 et 2008. Du­rant cette pé­riode, la firme di­ri­gée par Lui­gi Co­ret­ti avait re­çu des contrats du gou­ver­ne­ment du Qué­bec.

En mai 2010, l’an­cien pre­mier mi­nistre Cha­rest a ex­pul­sé son mi­nistre du cau­cus li­bé­ral, mais ce n’est que deux ans plus tard que le dé­pu­té de­ve­nu in­dé­pen­dant a re­mis sa dé­mis­sion. Le 11 oc­tobre 2011, il a été ar­rê­té et ac­cu­sé de fraude en­vers le gou­ver­ne­ment.

M. To­mas­si a brillé par son ab­sence tout au long de son pro­cès, il est ap­pa­ru à la cour pour la pre­mière fois lors du pro­non­cé de sa sen­tence.

L’homme de 43 ans est au­jourd’hui ges­tion­naire im­mo­bi­lier.

(Pho­to TC Mé­dia - Ar­chives)

To­ny To­mas­si, l’an­cien dé­pu­té li­bé­ral de La­Fon­taine, a été re­con­nu cou­pable de fraudes en­vers le gou­ver­ne­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.