8 conseils pour sur­vivre à l'été

L'Informateur - - DOSSIER DU MOIS - Source: Heb­do concept

1. Ap­pli­quez un écran so­laire

Pro­té­gez-vous du so­leil en uti­li­sant un écran so­laire hy­dro­fuge dont le FPS est d’au moins 30, sur­tout entre 11 et 15 heures. Ap­pli­quez l’écran so­laire 30 mi­nutes avant l’ex­po­si­tion, puis ré­pé­tez toutes les 2 ou 3 heures, ou im­mé­dia­te­ment après la baignade. N’ou­bliez pas de por­ter un cha­peau et des lu­nettes de so­leil!

2. Soyez vi­gi­lant près des pis­cines

La ma­jo­ri­té des noyades se­raient évi­tables, se­lon les ex­perts. Clô­tu­rez adé­qua­te­ment votre piscine, ins­tal­lez des lo­quets et des pen­tures à res­sort sur la clô­ture et éloi­gnez tout ob­jet pou­vant don­ner ac­cès à la piscine (échelle, sys­tème de fil­tra­tion, etc.). Ayez tou­jours à l’oeil les en­fants et ne vous bai­gnez ja­mais seul (les adultes ne sont pas à l’abri de la noyade). As­su­rez-vous de connaître les ma­noeuvres de ré­ani­ma­tion (RCR).

3. Por­tez tou­jours un casque de vé­lo

Se­lon les études, por­ter un casque de vé­lo conforme aux normes de sé­cu­ri­té et bien ajus­té ré­dui­rait de plus de 85 % les risques de trau­ma­tisme crâ­nien en cas d’un ac­ci­dent de la route. Un casque bien ajus­té re­cou­vri­ra votre tête : le de­vant doit être à une dis­tance d’en­vi­ron deux doigts de vos sour­cils, les sangles doivent for­mer un V sous les oreilles et vous de­vez être en me­sure de glis­ser un doigt entre la sangle et le men­ton.

4. Soyez pru­dent au vo­lant

La vi­tesse, l’al­cool et la fa­tigue sont les prin­ci­pales causes d’ac­ci­dents de la route. Lorsque vous pre­nez le vo­lant, adop­tez de bonnes pra­tiques qui as­su­re­ront votre sé­cu­ri­té ain­si que celle des autres pas­sa­gers et usa­gers. Por­tez une at­ten­tion par­ti­cu­lière aux pié­tons et aux cy­clistes, nom­breux à cir­cu­ler du­rant la sai­son es­ti­vale. Si vous ne vous sen­tez pas en me­sure de conduire, ne le faites pas.

5. Hy­dra­tez-vous

Il est es­sen­tiel de bien s’hy­dra­ter par temps chaud. Les symp­tômes de la déshy­dra­ta­tion sont va­riés : bouche sèche, urine fon­cée et odo­rante, étour­dis­se­ments, fa­tigue, dif­fi­cul­té à se concen­trer, cé­pha­lées. As­su­rez-vous de boire suf­fi­sam­ment, même si vous ne res­sen­tez pas la soif. Gar­dez tou­jours une bou­teille d’eau à por­tée de main, sur­tout si vous faites une ac­ti­vi­té phy­sique ou s’il fait très chaud. Évi­tez les bois­sons ga­zeuses.

6. Pré­ve­nez les coups de cha­leur

Les coups de cha­leur sont dan­ge­reux pour la san­té. Les per­sonnes les plus à risque sont les en­fants, les aî­nés, les per­sonnes ma­lades et les tra­vailleurs ex­po­sés au so­leil. Le prin­ci­pal symp­tôme d’un coup de cha­leur est une peau sèche, chaude et rouge (parce qu’il est déshy­dra­té, le corps ne pro­duit plus de sueur). Lors­qu’il fait très chaud, res­tez au frais ou à l’ombre, bu­vez beau­coup d’eau et mi­sez sur des vê­te­ments amples et lé­gers.

7. Soyez pru­dent en ba­teau

En ba­teau, por­tez tou­jours votre veste de flot­tai­son — la ma­jo­ri­té des vic­times de noyade re­liée à une ac­ti­vi­té de na­vi­ga­tion n’en por­taient pas. En outre, la vi­tesse, l’al­cool et la fa­tigue sont à pros­crire si vous êtes au vo­lant d’une em­bar­ca­tion, au même titre que sur la route. As­su­rez-vous aus­si de dé­te­nir, au be­soin, le per­mis né­ces­saire à la conduite du type d’em­bar­ca­tion sur le­quel vous vous trou­vez.

8. Pro­té­gez-vous des insectes

Mous­tiques, abeilles, guêpes, mouches, tiques… les insectes sont in­évi­tables en sai­son es­ti­vale. Si leur pi­qûre ou mor­sure ne sont pas dan­ge­reuses (sauf si vous y êtes al­ler­gique ou que l’in­secte est por­teur d’une ma­la­die ou d’un vi­rus), elles n’en de­meurent pas moins fort désa­gréables. Li­mi­tez les risques en por­tant des vê­te­ments longs et clairs, en évi­tant les par­fums et en ap­pli­quant un in­sec­ti­fuge à base de dié­thyl­to­lua­mide (DEET).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.