Por­no : un homme ten­te­rait de re­cru­ter des filles mi­neures

L'Informateur - - NEWS - Si­mon.bous­quet-ri­chard@ tc.tc

Une simple in­for­ma­tion dif­fu­sée sur la page « Spot­ted: Ri­viere des prai­ries » a pro­vo­qué une vague d’agres­si­vi­té dans la com­mu­nau­té d’in­ter­nautes du quar­tier qui ont échan­gé des ren­sei­gne­ments à pro­pos d’un homme qui ten­te­rait de re­cru­ter des jeunes filles mi­neures comme ac­trices por­nos.

« At­ten­tion! Cet homme a été aper­çu dans les alen­tours de Ri­vière-des-Prai­ries. Il y a quelques jours, il a in­ter­cep­té des filles mi­neures pour leur pro­po­ser de jouer dans des films por­nos et de faire des choses in­dé­centes à ca­rac­tère sexuel! Après plu­sieurs ap­pels à la po­lice et des preuves sur ca­mé­ra, les po­li­ciers n’ont rien vou­lu faire. Faites at­ten­tion. Cet homme est dan­ge­reux! », peut-on lire dans l’an­nonce dif­fu­sée le 6 juillet.

Une pho­to du pré­ten­du sus­pect ac­com­pagne d’ailleurs cette pu­bli­ca­tion. En moins de 24 heures, celle-ci a sus­ci­té une cin­quan­taine de com­men­taires et 927 par­tages sur la page Fa­ce­book d’alertes ci­toyennes.

Du cô­té des po­li­ciers, on se montre pru­dent. Une en­quête est en cours et les agents tentent de contac­ter les vic­times al­lé­guées.

Fille mi­neure

Dans les com­men­taires, une in­ter­naute âgée de 16 ans af­firme avoir été pour­sui­vie par un in­di­vi­du sem­blable à ce­lui de cette pho­to. Elle le dé­crit comme étant cor­pu­lent, me­su­rant en­vi­ron 1,80 mètre et ayant les che­veux brun clair.

Alors que l’ado­les­cente re­ve­nait de l’école Jean-Grou, l’homme lui au­rait de­man­dé si elle cher­chait du travail.

« Il avait l’air très ner­veux. Il s’est mis à me crier après pour que je m’ar­rête et il m’a po­sé plein de ques­tions, même si j’étais au té­lé­phone. Un mo­ment don­né, il m’a lâchée et j’ai conti­nué ma route en mar­chant en di­rec­tion de chez moi. Il est re­ve­nu avec sa voi­ture, a dé­bar­qué un peu plus loin et s’est mis à cou­rir après moi pour me po­ser les mêmes ques­tions », ra­conte la jeune fille dont nous pré­ser­ve­rons l’iden­ti­té.

Elle s’est alors sau­vée pour se ré­fu­gier chez un proche et est par­ve­nue à le se­mer puis­qu’il sem­blait avoir de la dif­fi­cul­té à cou­rir. De­puis, l’ado­les­cente se dit trau­ma­ti­sée et a peur de sor­tir de chez elle.

« J’ai peur d’être seule de­hors et de sor­tir plus loin que de­vant ma mai­son. Si je sors, ce sont des amis qui viennent me cher­cher en voi­ture », ex­plique celle qui a por­té plainte aux po­li­ciers.

L’ado­les­cente s’est néan­moins dite ras­su­rée de voir la pho­to de l’homme cir­cu­ler sur In­ter­net. « Je peux en­fin mon­trer à mes pa­rents à quoi il res­sem­blait », af­firme-t-elle.

Autres cas

Une troi­sième in­ter­naute s’est éga­le­ment ma­ni­fes­tée, ra­con­tant avoir été sui­vie par l’homme, alors qu’elle al­lait faire son épi­ce­rie

« Je me suis fait abor­der en an­glais, il y a quelques mois, par un gars qui res­semble à ce­lui-ci, mais il n’avait pas de barbe. C’était au Su­per C sur le bou­le­vard Mau­rice-Du­ples­sis. Il m’a de­man­dé si j’avais dé­jà pen­sé de­ve­nir mo­dèle et il m’a pro­po­sé de faire des tour­nages de films por­nos. C’est un gros dé­gueu­lasse » a té­moi­gné Alek­san­dra Lju­bo­je­vic.

En en­tre­vue, la jeune femme de 21 ans ra­conte que cette ren­contre désa­gréable a eu lieu au prin­temps der­nier. Sans même lui de­man­der son âge, l’homme lui au­rait dit : « Je cherche des jeunes femmes qui vou­draient de­ve­nir mo­dèles nues et qui sont à l’aise de se faire tou­cher pour éven­tuel­le­ment jouer dans des films por­nos. »

Elle dit avoir été of­fus­quée par ces pro­pos, mais n’a pas contac­té les po­li­ciers, croyant qu’il s’agis­sait sim­ple­ment d’un in­di­vi­du étrange. Ce n’est qu’après avoir vu le si­gna­le­ment sur Fa­ce­book qu’elle a com­men­cé à craindre qu’il puisse s’agir d’un pré­da­teur.

La di­rec­tion de l’épi­ce­rie où se se­rait pas­sée la scène n’a tou­te­fois pas été in­for­mée de la pré­sence de l’homme.

Mes­sages de haines

La plu­part des ré­ac­tions des in­ter­nautes sont agres­sives et plu­sieurs pro­mettent de s’en prendre au sus­pect, sans autre forme de pro­cès.

Ce genre de pro­pos ne sont pas rares de­puis l’avè­ne­ment des mé­dias so­ciaux. Ce­la pose de nou­veaux pro­blèmes sur le plan ju­ri­dique. Les in­ter­nautes qui y dé­noncent des gestes in­ap­pro­priés peuvent s’ex­po­ser à des pour­suites en dif­fa­ma­tion ou pour me­naces.

« Il y a des cri­tères pour qu’une cause en dif­fa­ma­tion soit en­ten­due de­vant les tri­bu­naux. Il ne faut pas que les dom­mages soient fri­voles et il faut que les ren­sei­gne­ments per­mettent de reconnaître la per­sonne », pré­vient Johanne Da­niel, avo­cate dans le do­maine des mé­dias.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.