Quand la na­ture ren­contre la culture

L'Informateur - - 49E FINAL DES JEUX DU QUÉBEC - ● daph­nee.tran­che­mon­tagne@tc.tc

Le parc Ar­mand- Bom­bar­dier se trans­for­me­ra en véritable ga­le­rie d’art, les 23 et 24 août, à l’oc­ca­sion de l’évé­ne­ment Na­ture fes­tive, or­ga­ni­sé par l’Éco de la Pointe-auxP­rai­ries. Les ré­si­dents pour­ront y dé­cou­vrir le land art, une dis­ci­pline où la na­ture ren­contre la culture.

« C’est une tech­nique qui est en­core mé­con­nue. Elle consiste à uti­li­ser ce qu’on re­trouve dans l’en­vi­ron­ne­ment pour créer une oeuvre ar­tis­tique, tout en res­pec­tant le mi­lieu na­tu­rel [où elle s’ins­crit] », ex­plique Mé­la­nie Tar­dif, co­or­don­na­trice à l’Éco de la Pointe-aux-Prai­ries.

Ain­si, dif­fé­rentes oeuvres à base de branches, de roches et de feuilles mortes se­ront ex­po­sées aux abords du sen­tier du boi­sé du parc Ar­mand-Bom­bar­dier. Celles-ci se­ront confec­tion­nées par des ré­si­dents, re­grou­pés en équipes de deux à quatre per­sonnes, le 23 août, de 9 h à 16 h.

« On va dis­pen­ser une for­ma­tion pour que les gens connaissent les ba­lises dans les­quelles se dé­roule l’ac­ti­vi­té. On veut s’as­su­rer, par exemple, qu’il n’y ait pas de branches d’ar­ra­chées. L’idée est de tra­vailler avec les élé­ments que la na­ture offre sans l’en­dom­ma­ger », pré­cise Mme Tar­dif.

Tout au long de leur pro­ces­sus de créa­tion, les par­ti­ci­pants pour­ront bé­né­fi­cier de l’ex­per­tise d’Aglaé Pa­rit­za, ar­tiste et membre du co­mi­té ci­toyen de l’Éco de la Pointe-aux-Prai­ries.

« Elle a dé­jà fait du land art. Elle va en­ca­drer l’ac­ti­vi­té et ré­pondre aux ques­tions des gens. Elle se­ra une source d’ins­pi­ra­tion.

« Par­ral­lè­le­ment, on a choi­si de pro­po­ser un thème qui est as­sez vaste (Na­ture fes­tive) pour ne pas contraindre les ar­tistes en herbe. On veut qu’ils se l’ap­pro­prient, en dis­cutent et l’in­ter­prètent à leur fa­çon. On a au­cune idée de ce que ça va don­ner. Ça pro­met d’être in­té­res­sant », in­dique Mme Tar­dif.

Ex­po­si­tion

La po­pu­la­tion est in­vi­tée à ve­nir dé­cou­vrir l’ex­po­si­tion pré­sen­tée jus­qu’au 24 août , 16 h.

« Le land art est éphé­mère; les ma­té­riaux na­tu­rels se dé­gradent. Les créa­tions se­ront en place au-de­là de cette pé­riode, par contre, on vou­lait cam­per la pré­sen­ta­tion dans le temps, afin d’as­su­rer une cer­taine pro­tec­tion des oeuvres. On ne veut pas que les vi­si­teurs se dé­placent pour rien », pré­cise Mme Tar­dif.

Alors que les dé­mons­tra­tions ar­tis­tiques ont la côte ces temps-ci – on n’a qu’à pen­ser au festival Mural – l’or­ga­ni­sa­tion ne pré­voit pas faire de Na­ture fes­tive un hap­pe­ning cultu­rel. Du moins, pas pour l’ins­tant.

« On s’adresse da­van­tage à un pu­blic lo­cal. On n’a pas la pré­ten­tion de vou­loir in­vi­ter le Tout-Mon­tréal. On va voir quelle est la ré­ponse des gens.

« S’il y a un in­té­rêt et que ça fonc­tionne bien, on pour­rait ré­pé­ter l’ex­pé­rience. C’est peut-être le dé­but d’une sé­rie d’ex­po­si­tions », laisse en­tre­voir Mme Tar­dif. Na­ture fes­tive s’adresse au­tant aux ar­tistes en herbe qu’aux créa­teurs plus ex­pé­ri­men­tés. Les places étant li­mi­tées, l’ins­crip­tion gra­tuite est obli­ga­toire au­près de l’Éco de la Pointe- auxP­rai­ries. In­for­ma­tion : 514 648-9177 ou 514 642- 8379. L’ac­ti­vi­té se­ra an­nu­lée uni­que­ment en cas de très mau­vaises condi­tions mé­téo­ro­lo­giques.

(Pho­to gra­cieu­se­té - Aglaé Pa­rit­za)

Na­ture fes­tive, le land art s’in­vite au parc Ar­mand-Bom­bar­dier

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.