Le CSSS de la Pointe-de-l’Île, pion­nier en té­lé­mé­de­cine

L'Informateur - - NEWS - An­na­belle Le­clair

Un pro­gramme de dé­pis­tage par té­lé­mé­de­cine de la ré­ti­no­pa­thie dia­bé­tique, une ma­la­die de l’oeil qui touche les dia­bé­tiques, a vu le jour au CLSC de Ri­vière- des-Prai­ries. No­va­teur, le pro­gramme per­met­tra d’as­su­rer un sui­vi an­nuel et li­bé­re­ra les listes d’at­tente en oph­tal­mo­lo­gie dans les hô­pi­taux.

Le centres de san­té et de ser­vices so­ciaux (CSSS) de la Pointe-de-l’Île, en partenariat avec l’hô­pi­tal Mai­son­neuve-Ro­se­mont, a dé­ve­lop­pé un pro­gramme unique en mi­lieu ur­bain en Amé­rique du Nord.

Les dia­bé­tiques du ter­ri­toire cou­vert par le CSSS pour­ront y pas­ser un exa­men ra­pide de dé­pis­tage an­nuel­le­ment. En quelques mi­nutes, l’ap­pa­reil prend des pho­tos du fond de l’oeil et les don­nées sont trans­mises élec­tro­ni­que­ment à des spé­cia­listes qui ana­lysent les images. Les pa­tients qui doivent être pris en charge le se­ront donc plus fa­ci­le­ment et ra­pi­de­ment.

« On sait que les res­sources mé­di­cales au Qué­bec sont in­suf­fi­santes pour ef­fec­tuer un dé­pis­tage an­nuel en per­sonne au­près d’un oph­tal­mo­lo­giste », ex­plique De­nise Julien, co­or­don­na­trice des ser­vices gé­né­raux au CSSS de la Pointe-de-l’Île.

Ce pro­gramme est donc la so­lu­tion idéale pour évi­ter que des pa­tients se pré­sentent chez un spé­cia­liste pour un simple dé­pis­tage et oc­cupent la place de pa­tients né­ces­si­tant des trai­te­ments.

La ré­ti­no­pa­thie dia­bé­tique

Les com­pli­ca­tions claires du diabète sont en­core la pre­mière cause de cé­ci­té chez les per­sonnes de moins de 60 ans, une si­tua­tion que juge in­ac­cep­table la doc­teure Ma­rie Ca­role Bou­cher, spé­cia­liste de la ré­tine et du vi­tré et res­pon­sable de la té­lé­mé­de­cine.

La ré­ti­no­pa­thie dia­bé­tique est une ma­la­die sour­noise puis­qu’elle est asymp­to­ma­tique.

L’exa­men de dé­pis­tage est donc d’une im­por­tance ca­pi­tale. Or, beau­coup de dia­bé­tiques n’ont ja­mais consul­té d’oph­tal­mo­lo­gistes ou n’ont ja­mais pas­sé de dé­pis­tage.

Les nou­velles ins­tal­la­tions dans le CSSS de la Pointe- de- l’Île ain­si qu’au CSSS de la Mon­tagne, qui a lui aus­si ins­tau­ré le pro­gramme de dé­pis­tage en sep­tembre, per­met­tra aux ci­toyens dia­bé­tiques d’ob­te­nir un exa­men ra­pide et es­sen­tiel à proxi­mi­té de leur ré­si­dence.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.