Pour gar­der votre vé­hi­cule long­temps, pen­sez aux trai­te­ments!

L'Informateur - - SECTION AUTOMNE 2014 - (Source: Heb­dos concept)

En gé­né­ral, les véhicules neufs n’ont pas be­soin d’une pro­tec­tion sup­plé­men­taire du­rant les trois ou quatre pre­miers hi­vers de leur vie utile. Avec le temps, les constructeurs d’au­to­mo­biles ont su dé­ve­lop­per des pro­duits et en­duits per­met­tant de pro­té­ger les struc­tures et l’in­té­rieur des car­ros­se­ries.

Mais lorsque le vé­hi­cule cu­mule les an­nées, il se peut que cette pro­tec­tion ne suf­fise plus, sur­tout dans un pays comme le nôtre, où les condi­tions cli­ma­tiques hi­ver­nales mènent la vie dure aux ma­té­riaux. Les au­to­mo­bi­listes ont alors le choix : ne rien faire et lais­ser la condi­tion du vé­hi­cule se dé­té­rio­rer, ou pas­ser à l’ac­tion et pro­té­ger le vé­hi­cule.

Il faut sa­voir que de mul­tiples trai­te­ments sont of­ferts sur le mar­ché. On en trouve cer­tains à base de cire et de graisse chaude : ces der­niers ne laissent ni odeur ni cou­lisse. Pa­ral­lè­le­ment, il existe aus­si des trai­te­ments faits à base d’une huile spé­cia­le­ment conçue pour du­rer long­temps, et sur­tout pour s’in­fil­trer dans tous les re­coins du vé­hi­cule (sans tou­te­fois en­dom­ma­ger cer­taines com­po­santes plus fra­giles, ce­la va de soi). Ce trai­te­ment exige tou­te­fois que le vé­hi­cule soit ga­ré à un en­droit où il pour­ra dé­goû­ter pen­dant quelques jours.

Dans les deux cas, il est conseillé de ré­pé­ter le trai­te­ment an­nuel­le­ment, pour un maxi­mum d’ef­fi­ca­ci­té. Pré­ci­sons tou­te­fois que cette opé­ra­tion ne pro­tège que l’in­té­rieur de la car­ros­se­rie et des struc­tures. Ain­si, l’au­to­mo­bi­liste doit aus­si veiller à pro­té­ger la pein­ture et le fi­ni de sa voi­ture.

Il existe plu­sieurs sortes de trai­te­ments : à base

de cire, de graisse chaude, d’huile.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.