«Une sug­ges­tion qui ne tient pas la route» - Mi­ville Bou­dreault, pré­sident de la CSPÎ

Ges­tion des bâ­ti­ments sco­laires

L'Informateur - - NEWS - (S.C.)

Le pré­sident de la Com­mis­sion sco­laire de la Pointe-de-l’île (CSPÎ), Mi­ville Bou­dreault, re­çoit avec éton­ne­ment la sug­ges­tion émise par cer­tains élus mont­réa­lais de ré­cu­pé­rer la ges­tion des im­meubles de son ter­ri­toire.

«Notre parc immobilier est en bon état, in­dique le pré­sident. Une at­ten­tion par­ti­cu­lière a été ap­por­tée à l’en­tre­tien de nos éta­blis­se­ments au fil des ans. Ain­si, nous n’avons pas été tou­chés par des pro­blèmes ma­jeurs de moi­sis­sure. En­suite, la ques­tion des im­meubles ex­cé­den­taires se pose très peu pour nous. C’est pour­quoi nous ne voyons pas la per­ti­nence d’une telle pro­po­si­tion en ce qui nous concerne.»

En­vi­sa­ger une so­lu­tion unique à des pro­blèmes par­ti­cu­liers n’est pas la voie à suivre, croit M. Bou­dreault.

«En ma­tière d’en­tre­tien et de ges­tion des in­fra­struc­tures, le pas­sé ré­cent montre que la Ville de Mon­tréal n’est pas né­ces­sai­re­ment un exemple à suivre en ce do­maine.»

La Fé­dé­ra­tion des com­mis­sions sco­laires du Qué­bec rap­pelle que leurs membres tra­vaillent dé­jà en étroite col­la­bo­ra­tion avec les mu­ni­ci­pa­li­tés, no­tam­ment pour l’uti­li­sa­tion de gym­nases et autres lo­caux.

«Il y a lieu de s’in­ter­ro­ger sé­rieu­se­ment sur la ren­ta­bi­li­té réelle que pour­rait avoir une telle hy­po­thèse pour les contri­buables», ajoute M. Bou­dreault.

Ce der­nier se dit éga­le­ment très sur­pris d’ap­prendre l’in­ten­tion du mi­nistre de l’Édu­ca­tion, du Loi­sir et du Sport de for­mer un co­mi­té au­tour du re­dé­cou­page des ter­ri­toires des com­mis­sions sco­laires.

«L’ad­mi­nis­tra­tion mu­ni­ci­pale est certes un par­te­naire en édu­ca­tion, mais elle ne pos­sède pas l’ex­per­tise re­quise pour trai­ter de la ques­tion des ter­ri­toires des com­mis­sions sco­laires. Com­ment se fait-il que nous n’ayons pas été in­for­més di­rec­te­ment? S’agit-il, en­core une fois, d’un bal­lon d’es­sai?»

La CSPÎ ré­itère son re­fus de com­men­ter des scé­na­rios hy­po­thé­tiques et rap­pelle que toute dé­ci­sion de re­dé­cou­page de­vrait ser­vir d’abord et avant tout la réus­site édu­ca­tive.

La com­mis­sion sco­laire dis­pense ses ser­vices à en­vi­ron 42 000 élèves sur le ter­ri­toire de la ville de Mon­tréal-Est et de quatre ar­ron­dis­se­ments de Mon­tréal, soit Ri­vière-des-Prai­ries – Pointe- aux- Trembles, SaintLéo­nard, An­jou et Mon­tréal-Nord.

Elle compte 42 écoles pri­maires, sept écoles se­con­daires et six écoles spé­cia­li­sées, 10 centres d’édu­ca­tion des adultes de for­ma­tion gé­né­rale ou pro­fes­sion­nelle, un centre de ser­vices aux en­tre­prises et le Centre ré­gio­nal de for­ma­tion à dis­tance du Grand Mon­tréal.

(Pho­to TC Me­dia - Ar­chives)

Mi­ville Bou­dreault, pré­sident de la

Com­mis­sion sco­laire de la Pointe-de-l’île.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.