Deux fois plus de bris à cause du froid

L'Informateur - - NEWS - sa­man­tha.ve­lan­dia@tc.tc (En collaboration avec Simon Bous­quet)

Amé­lie Ré­gis, porte-pa­role de la So­cié­té de trans­port de Mon­tréal ( STM), a si­gna­lé que, de­puis le dé­but de l’an­née, le nombre d’ap­pels concer­nant les pannes dans les au­to­bus à cause du froid a dou­blé.

«En temps nor­mal nous re­ce­vons une soixan­taine d’ap­pels par jour pour dé­pan­ner des au­to­bus sur la route. De­puis le mois de jan­vier, nous sommes beau­coup plus sol­li­ci­tés pour des bris af­fec­tant le dé­mar­rage, les portes et le chauf­fage. Ce sont tous des dom­mages re­liés aux condi­tions mé­téo­ro­lo­giques dif­fi­ciles des der­nières se­maines.»

Elle ajoute que mal­gré l’en­tre­tien ré­gu­lier ef­fec­tué sur les au­to­bus, il est im­pos­sible d’avi­ser les uti­li­sa­teurs des ab­sences ou des re­tards oc­ca­sion­nés par les pannes, car elles sont tou­jours im­pré­vi­sibles.

«Les bris et les condi­tions mé­téo­ro­lo­giques sont des élé­ments qui sont hors de notre contrôle, in­dique Mme Ré­gis. Nous com­pre­nons que ça peut être très frus­trant pour les uti­li­sa­teurs, mais à par­tir de cette an­née, nous comp­tons im­plan­ter le sys­tème in­tel­li­gent iBus qui per­met­tra de lo­ca­li­ser l’en­semble des bus en temps réel.»

Manque de res­sources

In­cré­dule de la ré­ponse four­nie par la STM, puisque le pro­blème per­dure de­puis l’au­tomne der­nier, Éric De­guire, di­rec­teur du col­lège Saint-Jean-Vian­ney, a contac­té di­rec­te­ment le pré­sident de la STM, Phi­lippe Sch­nobb.

«Il m’a ex­pli­qué qu’en réa­li­té, la STM manque d’ar­gent pour en­tre­te­nir les au­to­bus et qu’elle au­rait be­soin d’une quin­zaine d’au­to­bus de plus, ra­conte M. De­guire. Il m’a dit qu’il es­saie de ré­par­tir le pro­blème et qu’il cou­pait où ça fait le moins mal. J’ai tou­jours de la dif­fi­cul­té à com­prendre pour­quoi ça fait moins mal de ne pas des­ser­vir les écoles.»

Après vé­ri­fi­ca­tion, le di­rec­teur a tou­te­fois consta­té que son col­lège est la seule école pri­vée de la mé­tro­pole à vivre ce pro­blème.

C’est fi­na­le­ment les plaintes d’une cin­quan­taine de pa­rents du col­lège qui ont eu rai­son du pro­blème.

«J’ai en­ta­mé des dé­marches de­puis un an, mais ça n’a don­né des ré­sul­tats que de­puis hier», ex­plique M. De­guire.

Do­ré­na­vant, un ins­pec­teur de la STM ren­dra vi­site au col­lège toutes les se­maines afin de s’as­su­rer que le ser­vice d’au­to­bus ne fait plus dé­faut.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.