Faire le point sur l'ave­nir des ser­vices

L'Informateur - - LA UNE - Sa­man­tha.velandia@ tc.tc

Un mois et de­mi après la ré­forme de san­té ayant me­né à la créa­tion du nou­veau Centre in­té­gré uni­ver­si­taire de san­té et de ser­vices so­ciaux de l’est- de- l’Île- de- Mon­tréal (CIUSSS), la di­rec­tion gé­né­rale de la nou­velle ins­ti­tu­tion en­tame une tour­née du ter­ri­toire afin de faire le point sur l’ave­nir des ser­vices de san­té dans la ré­gion.

Yvan Gen­dron, pré­sident-di­rec­teur gé­né­ral ain­si que De­nise For­tin, pré­si­dente-di­rec­trice gé­né­rale ad­jointe, ont as­su­mé le dé­fi co­los­sal d’as­su­rer la fu­sion des sept éta­blis­se­ments de san­té du ter­ri­toire vi­sés par la ré­forme en­trée en vi­gueur le 1er avril der­nier.

«Notre ob­jec­tif pre­mier est ce­lui de main­te­nir et amé­lio­rer l’offre de ser­vices dans tout le ter­ri­toire, ex­plique M. Gen­dron. C’est un grand sec­teur avec beau­coup de par­ti­cu­la­ri­tés, mais la tran­si­tion se fait de fa­çon har­mo­nieuse, afin d’évi­ter les bris de ser­vices.»

Pour sa part, Mme For­tin dé­clare qu’elle fe­ra de la san­té des ci­toyens, son che­val de ba­taille.

«Nous vou­lons main­te­nir l’offre de ser­vices ac­tuels oui, mais sur­tout, nous vou­lons tra­vailler à l’amé­lio­ra­tion de l’état de san­té de nos po­pu­la­tions. Nous ne vou­lons pas fa­bri­quer des clients pour nos ser­vices, au contraire, nous ai­me­rions bien man­quer de tra­vail», com­mente la nou­velle pré­si­dente en ri­go­lant.

Les abo­li­tions de postes

Si les ci­toyens ne sont pas tou­chés par le pro­ces­sus de fu­sion en­gen­dré par l’en­trée en vi­gueur de la Loi 10, les em­ployés des 42 ins­tal­la­tions du ter­ri­toire su­bi­ront des chan­ge­ments ma­jeurs au cours des pro­chaines se­maines.

Par­mi les 6000 abo­li­tions de postes qu’il y a eu à tra­vers la pro­vince, une cen­taine ont eu lieu dans l’est de Mon­tréal.

«À pre­mière vue, les chiffres peuvent être alar­mants, mais il faut se rap­pe­ler que dans la nuit du 31 mars au 1er avril, tout le monde a per­du son tra­vail, pré­cise M. Gen­dron. Chez nous, au to­tal, il n’y a eu que 21 abo­li­tions dé­fi­ni­tives car il ne faut pas ou­blier que des nou­veaux di­rec­teurs se­ront nom­més.»

Mme For­tin ajoute que le pro­ces­sus a été plu­tôt «simple» dans le ter­ri­toire, car se­lon elle, les stan­dards de ges­tion entre l’an­cienne et la nou­velle ins­ti­tu­tion sont com­pa­rables.

«C’est sur­tout du cô­té des cadres qu’il y a eu le plus d’abo­li­tions, dit-elle. Nous sommes chan­ceux dans l’Est, car il y avait dé­jà un tra­vail de concer­ta­tion à ce ni­veau, alors les abo­li­tions n’ont pas été aus­si fla­grantes qu’elles l’ont été à d’autres en­droits.»

D’ailleurs, les di­rec­teurs se donnent pour mis­sion de pro­cé­der à la no­mi­na­tion des nou­veaux em­ployés, d’ici la fin du mois de juin.

«C’est peut-être op­ti­miste comme ob­jec­tif, mais c’est que nous vi­sons pour l’ins­tant», in­dique M. Gen­dron.

As­su­rer une conti­nui­té dans les pro­jets

Lorsque ques­tion­né par rap­port à l’ave­nir des pro­jets en­ta­més avant l’ar­ri­vée de la ré­forme, M. Gen­dron a ré­pon­du qu’ils se­raient main­te­nus.

«Nous al­lons as­su­rer un sui­vi de tous les pro­jets et des liens se­ront faits au­près du mi­nis­tère afin de les pour­suivre, dit-il. La Mai­son de nais­sances de la Pointe-de-l’Île, la Cli­nique du Dr. Ju­lien, la Mai­son des soins pal­lia­tifs et plu­sieurs autres pro­jets trou­ve­ront leur place dans cette nou­velle aven­ture.»

Mme For­tin men­tionne, de son cô­té, qu’elle sou­haite s’ins­pi­rer du tra­vail réa­li­sé par les éta­blis­se­ments à tra­vers les an­nées.

«C’est un ter­ri­toire très par­ti­cu­lier où on a tra­vaillé main dans la main avec la com­mu­nau­té et c’est que nous vou­lons conti­nuer de faire, fait va­loir la pré­si­dente. Nous vou­lons aus­si prendre en consi­dé­ra­tion la di­ver­si­té cultu­relle de notre ter­ri­toire afin de mieux des­ser­vir la po­pu­la­tion qui y ré­side.»

Le con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion, qui se­ra pré­si­dé par M. Gen­dron, de­vrait être for­mé au dé­but de l’au­tomne. Une cen­taine de can­di­da­tures ont été dé­po­sées dans le ter­ri­toire de l’est de Mon­tréal.

«Nous ne dé­si­gne­rons pas les membres du con­seil, ce se­ra plu­tôt au mi­nis­tère de le faire. Nous sommes tou­te­fois con­vain­cus qu’il se­ra re­pré­sen­ta­tif du ter­ri­toire et que chaque sec­teur trou­ve­ra son compte», conclut le pré­sident.

(Pho­to TC Me­dia – Sa­man­tha Velandia)

La di­rec­tion gé­né­rale du CIUSSS de l’est-del’Île-de-Mon­tréal se­ra éta­blie au pa­villon Ra­chel-Tourigny de l’Hô­pi­tal Mai­son­neu­veRo­se­mont.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.