Les bé­né­fices de l’ac­ti­vi­té phy­sique en milieu aqua­tique

L'Informateur - - LA UNE - Dr Martin Ju­neau Car­dio­logue

De fa­çon gé­né­rale, l’exer­cice en milieu aqua­tique fa­vo­rise l’équi­libre et pro­cure une sensation de bien-être. Les bé­né­fices car­dio­vas­cu­laires de l’en­trai­ne­ment aqua­tique sont si­mi­laires à ceux d’un en­trai­ne­ment conven­tion­nel sur ter­rain sec. Chez les ath­lètes, les per­sonnes en sur­poids im­por­tant et les aî­nés, les pro­blèmes mus­cu­laires et ar­ti­cu­laires dus aux bles­sures spor­tives ou au vieillis­se­ment sont nom­breux.

S’en­traî­ner dans l’eau : plus sé­cu­ri­taire et sans risque.

Ain­si, ces per­sonnes, car­diaques ou non, peuvent bé­né­fi­cier tout par­ti­cu­liè­re­ment des avan­tages de l’en­trai­ne­ment en milieu aqua­tique. Ce type d’ac­ti­vi­té amé­liore la fonc­tion car­diaque, ré­duit les im­pacts sur les ar­ti­cu­la­tions, les ten­dons et les dou­leurs ar­ti­cu­laires (ar­thrite-ar­throse). Par exemple, chez un ath­lète bles­sé, l’ac­ti­vi­té aqua­tique per­met de re­prendre son en­trai­ne­ment sans risque (ré­ath­lé­ti­sa­tion), ou à une per­sonne en grand sur­poids de s’en­trai­ner de fa­çon plus sé­cu­ri­taire. La pro­chaine fois que vous irez à la pis­cine, n’hé­si­tez pas à faire des vagues ! Dr Mathieu Gay­da (Ph. D.) Centre de Mé­de­cine Pré­ven­tive et d’Ac­ti­vi­té Phy­sique, Ins­ti­tut de Car­dio­lo­gie de Mon­tréal

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.