Se pré­pa­rer au pire

L'Informateur - - LA UNE - Au­drey.gau­thier@ tc.tc

Mon­tréal n’est pas à l’abri d’un si­nistre, tel que des cha­leurs ex­trêmes et des séismes. Afin de sen­si­bi­li­ser les ci­toyens à l’im­por­tance d’être prêt à faire face à ces si­tua­tions, le Centre de sé­cu­ri­té ci­vile de Mon­tréal et la Croix-Rouge sont al­lés à la ren­contre des ci­toyens, le 6 mai der­nier.

Lors de cette ac­ti­vi­té, qui se dé­rou­lait dans le cadre de la se­maine na­tio­nale de la sé­cu­ri­té ci­vile, les in­ter­ve­nants ont in­for­mé les vi­si­teurs sur la trousse de sur­vie 72h.

Quoi mettre dans sa trousse de sur­vie?

- Eau po­table - Nour­ri­ture non pé­ris­sable et un ouvre

boîte ma­nuel - Ré­chaud et com­bus­tible - Ra­dio à piles et des bat­te­ries de re­change - Lampe de poche - Trousse de pre­miers soins - Ar­ticles pour l’hy­giène, tels que brosse à dents, sa­von, pa­pier hy­gié­nique et dés­in­fec­tant pour les mains - Cou­ver­tures - Ar­gent comp­tant et mon­naie - Double de clés pour la voi­ture et la

mai­son - Bou­gies et bri­quet, al­lu­mettes - Cou­teau de poche mul­ti­fonc­tion­nel et ou­tils de base - Masques an­ti­pous­sières pour fil­trer l’air

conta­mi­né - Pa­piers d’iden­ti­té, tels que des pho­to­co­pies du per­mis de conduire, d’un pas­se­port, de la carte d’as­su­rance ma­la­die - Ar­ticles pour les be­soins par­ti­cu­liers, tels que des mé­di­ca­ments, des ar­ticles pour nour­ris­sons ou ani­maux

Com­po­sée, entre autres, d’eau po­table, de den­rées non pé­ris­sables, d’une lampe de poche et d’une ra­dio, elle per­met aux Mont­réa­lais de faire face à un si­nistre, en at­ten­dant l’aide des ser­vices d’ur­gence.

«À Mon­tréal, nous ne sommes pas à l’abri des fortes tem­pêtes, des inon­da­tions et des ac­ci­dents im­pli­quant des ma­tières dan­ge­reuses. Nous vou­lons trans­mettre le mes­sage que la sé­cu­ri­té ci­vile est une res­pon­sa­bi­li­té par­ta­gée et que tous doivent se pré­pa­rer à ces éven­tua­li­tés», ex­plique Louise Bra­dette, cheffe de di­vi­sion au Centre de sé­cu­ri­té ci­vile de Mon­tréal.

« Dans notre plan d’in­ter­ven­tion, nous avons ci­blé plu­sieurs en­droits de dis­tri­bu­tion», men­tionne Mme Bra­dette.

Sous le thème de l’eau po­table

Plus d’une cen­taine de pa­rents, ré­si­dents, élèves et en­fants sont ve­nus dis­cu­ter avec les in­ter­ve­nants pré­sents.

«Le mes­sage est dif­fi­cile à pas­ser. Les gens sont convain­cus qu’il y au­ra tou­jours de l’eau po­table, mais nous n’avons qu’à nous rap­pe­ler la conta­mi­na­tion des ré­serves d’eau à Lon­gueuil, il y a quelques mois, pour sa­voir que nous ne sommes pas à l’abri», fait va­loir Mme Bra­dette.

Il faut en moyenne quatre litres d’eau, par per­sonne, par jour, pour sur­vivre. Afin de sou­li­gner l’im­por­tance de l’or bleu, le centre a re­mis une bou­teille d’eau aux vi­si­teurs.

Une per­sonne sur trois

Au Ca­na­da, seule­ment une per­sonne sur trois pos­sède une trousse chez elle. C’est la même chose au Qué­bec, in­dique Es­ther La­forte, di­rec­trice ad­jointe au Ser­vice d’in­ter­ven­tion de la Croix-Rouge ca­na­dienne, di­vi­sion du Qué­bec.

«Ce sont prin­ci­pa­le­ment les gens ayant dé­jà été tou­chés par un si­nistre qui confec­tionnent leur trousse. Sou­vent, les ci­toyens ne pensent pas que ça va leur ar­ri­ver. Ils nous disent éga­le­ment qu’ils n’ont le temps de la faire ni la place pour l’en­tre­po­ser», sou­ligne Mme La­forte.

Lors d’un si­nistre, les ser­vices d’ur­gence prio­ri­se­ront les per­sonnes vul­né­rables. «Ce­la peut aug­men­ter les dé­lais de ré­ponse pour le reste de la po­pu­la­tion, d’où la né­ces­si­té d’être pré­pa­ré en at­ten­dant de l’aide » , af­firme Mme La­forte.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.