Pro­blèmes d’hy­giène dans les parcs de l’ar­ron­dis­se­ment

L'Informateur - - LA UNE - Sa­man­tha.velandia@ tc.tc

Mal­gré les nom­breux ap­pels et les di­verses plaintes réa­li­sées au­près des in­ter­ve­nants de l’ar­ron­dis­se­ment, le ci­toyen Carl Glee­ton dé­plore tou­jours le fait que les toi­lettes des parcs de Ri­vière- desP­rai­ries – Pointe- aux- Trembles soient bar­rées en per­ma­nence, ce qui oblige les vi­si­teurs à faire leurs be­soins à l’ex­té­rieur.

M. Glee­ton qui vi­site ré­gu­liè­re­ment les ter­rains de ten­nis du parc Da­niel-John­son, est ré­vol­té de voir l’état des lieux pen­dant la sai­son es­ti­vale.

«Ça fait près d’un an que je viens ici plu­sieurs fois par se­maine. Ça sent tou­jours la pisse. Que ce soit le ma­tin, l’après-mi­di, le soir, la nuit. C’est hon­teux, tem­pête le ci­toyen. Mais, c’est aus­si nor­mal, étant don­né que les toi­lettes sont tou­jours bar­rées.»

M. Glee­ton, qui ha­bite l’ar­ron­dis­se­ment de­puis des nom­breuses an­nées, se dit per­tur­bé par la si­tua­tion.

«Je ne com­prends pas pour­quoi il y a des toi­lettes ici si per­sonne ne peut s’en ser­vir. Les gens n’ont pas le choix de faire leurs be­soins à l’ex­té­rieur s’ils n’ont pas ac­cès à la salle de bain, dit-il. Moi-même je le fais si je veux conti­nuer de jouer. J’irai même jus­qu’à dire que c’est in­juste parce que les femmes n’ont pas le choix de re­par­tir à la mai­son si ja­mais elles ont en­vie d’al­ler aux toi­lettes.»

Des ex­cré­ments

Le ci­toyen d’en­vi­ron une soixan­taine d’an­nées, ajoute que la si­tua­tion de dé­te­riore, et qu’il a même trou­vé des ex­cré­ments près d’un banc près du ter­rain de ten­nis.

« Un ma­tin je suis ar­ri­vé, j’étais prêt à m’ins­tal­ler et sur­prise; il y avait des ex­cré­ments par terre. J’ai dû al­ler jouer de l’autre cô­té du ter­rain parce que c’était in­sup­por­table. Il y avait même du pa­pier toi­lette uti­li­sé à cô­té. C’éait dé­gueu­lasse. De plus, ce­la a été très long avant que tout soit net­toyé, au moins trois se­maines. La pluie a dû tout en­le­ver parce que je n’ai pas vu d’em­ployés de la ville ici.»

Exas­pé­ré par la si­tua­tion, M. Glee­ton a in­ter­pel­lé des élus à ce su­jet.

«J’ai par­lé à Su­zanne Dé­ca­rie, qui m’a ras­su­ré en me di­sant que ça se­rait ré­glé. Elle avait l’air in­quiète à ce su­jet. Après, j’ai par­lé à trois ou quatre autres per­sonnes de l’ar­ron­dis­se­ment et on a fi­ni par me dire que c’était une ques­tion de bud­get. On m’a dit qu’on n’avait pas d’ar­gent pour ce­la, alors je leur ai pro­po­sé de 11977, ave­nue Alexis-Car­rel, MTL leur lais­ser un dé­pôt de 100 $ en échange d’une clé, mais ils n’ont rien vou­lu sa­voir.»

(Pho­to TC Me­dia – Isa­belle Ber­ge­ron)

Carl Glee­ton dé­plore le fait que les toi­lettes des parcs de l’ar­ron­dis­se­ment soient bar­rées en per­ma­nence.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.