Les planches à rou­lettes au­to­ri­sées sur le ré­seau cy­clable

L'Informateur - - LA UNE - Laurence Houde-Roy

Le conseil mu­ni­ci­pal man­da­te­ra la Di­vi­sion des trans­ports ac­tifs de la Ville de Mon­tréal afin d’au­to­ri­ser l’usage de la planche à rou­lettes sur le ré­seau cy­clable, à Mon­tréal.

À la suite d’une mo­tion de Pro­jet Mon­tréal, l’op­po­si­tion of­fi­cielle à la Ville, les élus du conseil mu­ni­ci­pal ont adop­té ce man­dat pour un chan­ge­ment réglementaire, le lun­di 25 mai. La planche à rou­lettes se­ra ain­si re­con­nue comme «mode de trans­port ac­tif» par la Ville.

Les planches à rou­lettes sont ac­tuel­le­ment in­ter­dites sur la chaus­sée et les uti­li­sa­teurs sont pas­sibles d’une amende al­lant de 30$ à 60$. Mon­tréal doit éga­le­ment de­man­der à Qué­bec de mo­di­fier le Code de la sé­cu­ri­té rou­tière en ce sens, se­lon la mo­tion adop­tée.

Aref Sa­lem, res­pon­sable des trans­ports au co­mi­té exé­cu­tif de la Ville de Mon­tréal, a d’ailleurs af­fir­mé lun­di que dans les né­go­cia­tions entre Mon­tréal et le gou­ver­ne­ment du Qué­bec pour le sta­tut de mé­tro­pole, «c’est une chose pri­mor­diale que de pou­voir dé­ci­der [quel type de moyen de trans­port] on veut au­to­ri­ser sur nos rues. Nous al­lons né­go­cier ce pou­voir dé­ci­sion­nel», a-t-il af­fir­mé.

Dans sa mo­tion, Pro­jet Mon­tréal fai­sait va­loir que la Ville in­ves­tit ac­tuel­le­ment d’im­por­tantes sommes pour la construc­tion de ska­te­parcs dans la mé­tro­pole, mais que les plan­chistes n’ont ac­tuel­le­ment «au­cune op­tion pour cir­cu­ler dans les rues de Mon­tréal en toute lé­ga­li­té » , de­man­dant ain­si de les ad­mettre sur les pistes cy­clables.

Luis Mi­ran­da, maire d’An­jou, a tou­te­fois rap­pe­lé que lorsque la Com­mis­sion sur le trans­port et les tra­vaux pu­blics avait fait des re­com­man­da­tions à la Ville en 2012 au su­jet des uti­li­sa­teurs qui de­vraient avoir ac­cès au ré­seau cy­clable, «les gens consul­tés étaient ma­jo­ri­tai­re­ment contre. On de­vrait plu­tôt de­man­der à la com­mis­sion d’al­ler voir à nou­veau ce que les gens en pensent», a pro­po­sé le maire d’An­jou.

À la suite de cette étude, Mon­tréal avait tran­ché: seuls les fau­teuils rou­lants élec­triques, les pa­tins à roues ali­gnées et les vé­los à as­sis­tance élec­trique pou­vaient ac­com­pa­gner les cy­clistes sur les pistes cy­clables. Les vé­los élec­triques de type scoo­ter, parce qu’ils roulent trop vite (35km/h), et les planches à rou­lettes, parce que leur vi­tesse n’est pas uni­forme, avaient donc été ban­nis des pistes cy­clables.

Mais pour le conseiller Alex Nor­ris, de Pro­jet Mon­tréal, «il n’y a eu au­cune in­ter­ven­tion, té­moin ou mé­moire qui a men­tion­né les planches à rou­lettes. Il y a seule­ment eu une sup­po­si­tion que ce se­rait dan­ge­reux, mais force est de consta­ter que les plan­chistes uti­lisent dé­jà le ré­seau cy­clable», a-t-il ré­pli­qué au maire Mi­ran­da, au conseil mu­ni­ci­pal.

(Pho­to TC Me­dia – Ar­chives)

L’usage de la planche à rou­lettes se­ra bien­tôt au­to­ri­sé sur le ré­seau cy­clable, à Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.