Un match de soc­cer, ça vous dit?

L'Informateur - - DOSSIER DU MOIS - Source: Heb­dos Con­cept

Cou­rir, fein­ter, sau­ter, sprin­ter… et tout ça pen­dant de longues minutes : vous l’au­rez de­vi­né, jouer au soc­cer est un ex­cellent exer­cice pour amé­lio­rer ses ca­pa­ci­tés car­dio­vas­cu­laires et son en­du­rance. Mais ce n’est pas tout! Ce sport qui sou­lève les pas­sions dans le monde en­tier fa­vo­rise aus­si la san­té os­seuse et le to­nus mus­cu­laire. En ef­fet, les im­pacts ré­pé­tés contri­buent à ren­for­cer les os, un avan­tage non né­gli­geable puisque l’on perd de la den­si­té os­seuse en vieillis­sant.

Et si les joueurs de foot pro­fes­sion­nels sont tout en muscles, c’est que ceux-ci sont lon­gue­ment sol­li­ci­tés par les di­verses ma­noeuvres ef­fec­tuées à l’en­traî­ne­ment ou lors d’une par­tie. De plus, le sport est bon pour le mo­ral et per­met de se dé­tendre.

Vous croyez que votre san­té est la seule à y ga­gner? Dé­trom­pez-vous! Outre l’in­es­ti­mable plai­sir de jouer (et de triom­pher!), le soc­cer per­met éga­le­ment à ses adeptes de développer leur co­or­di­na­tion mo­trice. Et quoi de mieux qu’un sport col­lec­tif pour ap­prendre à tra­vailler en équipe, une qua­li­té pré­cieuse au quo­ti­dien?

Enfin, que ce soit pour de­ve­nir membre d’une équipe ou pour s’amu­ser entre amis à l’oc­ca­sion, le soc­cer est un sport tout à fait abor­dable, car il ne né­ces­site que peu d’équi­pe­ment. Bref, le soc­cer est bon pour le corps et pour l’es­prit, il est peu coû­teux et, en plus, il se pra­tique en plein air : quoi de­man­der de mieux? Al­lez, ren­dez­vous sur le ter­rain!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.