Ré­sis­ter à la ten­ta­tion de mo­der­ni­ser

L'Informateur - - SORTIR L'EST DANS - DE­NIS DUQUET

Vous êtes pro­prié­taire d’une voi­ture an­cienne digne d’être consi­dé­rée comme un vé­hi­cule de col­lec­tion fa­bri­qué au cours des an­nées 50. Vous ap­pré­ciez son ha­bi­tacle et sa sil­houette ré­tro qui fait tour­ner les têtes. Mal­heu­reu­se­ment, cer­taines com­po­santes mé­ca­niques ne sont pas tel­le­ment à la hau­teur.

Un mo­teur ané­mique, des freins peu per­for­mants sont par­mi les élé­ments qui vous agacent. En fu­re­tant sur In­ter­net et ayant dis­cu­té avec cer­tains mé­ca­ni­ciens, vous réa­li­sez qu’il se­rait pos­sible de rem­pla­cer les freins et même d’ins­tal­ler un mo­teur plus puis­sant, plus mo­derne, car­bu­rant à l’es­sence sans plomb et as­so­cié à une boîte au­to­ma­tique mo­derne. Ce se­rait alors le meilleur des deux mondes, vous semble-t-il. Une ba­gnole d’al­lure ré­tro avec une mé­ca­nique mo­derne, une com­bi­nai­son ga­gnante!

Vous pou­vez tou­jours le faire si vous dé­si­rez conser­ver votre vé­hi­cule le plus long­temps pos­sible et sans né­ces­sai­re­ment avoir l’in­ten­tion de le vendre. Car, si vous avez in­ves­ti dans une mé­ca­nique plus mo­derne, vous avez consi­dé­ra­ble­ment ré­duit la va­leur de re­vente de votre voi­ture. En ef­fet, il ne s’agit plus d’une voi­ture an­cienne, mais d’une voi­ture mo­di­fiée. Et ce, même si la car­ros­se­rie n’a pas été tou­chée.

Les pu­ristes tiennent donc mor­di­cus à conser­ver l’in­té­gri­té to­tale de la mé­ca­nique et si un ac­ces­soire ou un élé­ment de leur voi­ture vient à bri­ser, ils ef­fec­tue­ront des re­cherches par­fois la­bo­rieuses pour trou­ver la pièce de rem­pla­ce­ment qui convient. Règle gé­né­rale, les or­ganes mé­ca­niques de ces au­tos sont fa­ciles à dé­ni­cher chez dif­fé­rents mar­chands spé­cia­li­sés. Par contre, cer­taines pièces de car­ros­se­rie ou gar­ni­tures en chrome se ré­vèlent par­fois in­trou­vables. Un ama­teur de voi­tures des an­nées 50 a pas­sé des mois à cher­cher la barre chro­mée du klaxon qui s’était rom­pue à l’usage.

Donc, à vous de dé­ci­der si vous pré­fé­rez la mo­der­ni­té ou l’au­then­ti­ci­té.

Ja­guar a été une marque par­ti­cu­liè­re­ment ci­blée par les gens dé­si­reux de « mo­der­ni­ser » leur voi­ture an­cienne. Mal­heu­reu­se­ment, une Ja­guar Mk1 « amé­lio­rée » ver­ra sa va­leur sé­rieu­se­ment ré­duite.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.