Voi­tures an­ciennes : pas­sion ou in­ves­tis­se­ment?

Le monde des voi­tures an­ciennes, clas­siques ou de col­lec­tion est as­sez hé­té­ro­clite. Il y a des gens qui se pas­sionnent pour une marque de voi­ture pra­ti­que­ment in­con­nue, qui a connu une car­rière éco­no­mique épou­van­table mais qui est pri­sée de la part de col

L'Informateur - - SORTIR L'EST DANS - DE­NIS DUQUET

D’autre part, il y a ceux qui ne s’in­té­ressent qu’à la va­leur du vé­hi­cule et du retour sur leur in­ves­tis­se­ment. Ce sont sans doute des col­lec­tion­neurs, mais ce sont des gens qui consi­dèrent l’au­to­mo­bile comme un in­ves­tis­se­ment. Ce­la ex­plique la flam­bée des prix des mus­cle­cars des an­nées 60 qui se sont ven­dus à des prix as­tro­no­miques au dé­but de la der­nière dé­cen­nie. Dans la même veine, les prix des Fer­ra­ri ont ex­plo­sé suite à la mort d’En­zo Fer­ra­ri.

Il y a cer­taines voi­tures qui ont tout pour elles en fait d’al­lure, de ra­re­té, de conduite spor­tive mais dont la va­leur de­meure tou­jours la même. Cer­tains mo­dèles se vendent 25 000 $ par exemple et leur ac­qué­reur in­ves­tit une somme équi­va­lente pour le res­tau­rer à l’état de neuf. Une fois la res­tau­ra­tion com­plé­tée, cette voi­ture ne vaut pas le double de son prix d’achat, mais en­core le même prix.

Il est donc beau­coup plus sage de s’in­té­res­ser à une au­to dont l’ac­qui­si­tion est jus­ti­fiée par des consi­dé­ra­tions per­son­nelles plu­tôt que de croire qu’on va ef­fec­tuer un gain mo­né­taire im­por­tant. Le monde des voi­tures an­ciennes fluc­tue énor­mé­ment, et la ve­dette du jour peut s’avé­rer un achat coû­teux quelques an­nées plus tard. Par contre, la pe­tite ba­gnole aux al­lures quelque peu bi­zarres qui n’a pas connu une fan­tas­tique car­rière sur le marché peut s’avé­rer au fil des an­nées une voi­ture dont la va­leur se se­ra consi­dé­ra­ble­ment bo­ni­fiée.

Mieux vaut donc ache­ter par pas­sion et par plai­sir que par in­té­rêt fi­nan­cier et spéculation.

Photo : gra­cieu­se­té Mer­cedes-Benz

Cette Mer­cedes-Benz 300 SL 1957 est une édi­tion spé­ciale pro­duite à seule­ment deux exem­plaires. Com­ment sa­voir si le pro­chain ache­teur va l’ac­qué­rir par pas­sion ou par l’ap­pât du gain?

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.