La fa­meuse ba­taille de la cou­lée Grou

L'Informateur - - NEWS - Jean-marc.gil­bert@ tc.tc

Une école porte le nom de Jean Grou à Ri­vière-des-Prai­ries. Mais qui était ce per­son­nage his­to­rique et pour­quoi un san­glant com­bat a été bap­ti­sée « la ba­taille de la cou­lée Grou»?

La So­cié­té his­to­rique de Ri­vière- desP­rai­ries ( SHRDP) a bien l’in­ten­tion de ré­pondre à ces ques­tions, et bien plus, lors la grande fête his­to­rique du 4 juillet.

La ba­taille de la cou­lée Grou s’est te­nue le 2 juillet 1690, moins d’un an après le mas­sacre de La­chine, lors du­quel des di­zaines de per­sonnes ont été tuées et en­le­vées.

«Il faut rap­pe­ler qu’à l’époque, c’était une pé­riode de guerre atroce. Il y avait des com­bats d’un fé­ro­ci­té in­ouïe » , ra­conte Hu­bert Le­wis, du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de la SHRDP.

La ba­taille de la cou­lée Grou s’est dé­rou­lée sur la terre de Jean Grou et a mis en scène une cen­taine d’Iro­quois, ar­ri­vés par voie ma­ri­time, contre en­vi­ron 25 co­lons français, se­lon les re­cherches de M. Le­wis.

Une di­zaine d’hommes sont tués et six autres, dont Jean Grou, sont en­le­vés et em­me­nés à La­che­naie, de l’autre cô­té de la ri­vière, et brû­lés vifs.

Les com­bats se sont pour­sui­vis jus­qu’à la Grande Paix de Mon­tréal, si­gnée en 1701.

«Les na­tions amé­rin­diennes se sont ren­du compte qu’elles ne pou­vaient plus com­battre. Elles étaient prises en sand­wich entre les Français et les An­glais. Elles sont donc de­meu­rées neutres par la suite, jus­qu’à la guerre de Sept Ans», ajoute M. Le­wis.

(Pho­to gra­cieu­se­té – SHRDP)

Un mo­nu­ment rap­pe­lant la ba­taille de la cou­lée Grou a été ins­tal­lée en bor­dure de la ri­vière des Prai­ries, près du bou­le­vard Gouin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.