Haï­ti cham­pion du monde de ho­ckey-balle

L'Informateur - - LA UNE - Co­lin.cote-pau­lette@ tc.tc

Ac­cueil triom­phal pour l’équipe d’Haï­ti, mé­daillée d’or au Cham­pion­nat du monde de ho­ckey-balle de Zoug en Suisse, à l’aé­ro­port Mon­tréal- Tru­deau, mar­di après-mi­di.

Hymne na­tio­nale, trom­pettes, bal­lons, fleurs, champagne, rien n’a été né­gli­gé par les quelque 200 par­ti­sans qui s’étaient dé­pla­cés pour sou­li­gner la vic­toire in­at­ten­due des joueurs qué­bé­cois d’ori­gine haï­tienne en ca­té­go­rie B.

Entre les té­lé­phones cel­lu­laires à bout de bras prêts à im­mor­ta­li­ser le mo­ment, Do­ro­thy Rhau, l’or­ga­ni­sa­trice de ce ras­sem­ble­ment de «mouns» («per­sonnes» en créole), fai­sait scan­der «Let’s go Haï­ti, Let’s go!» pour ré­chauf­fer la foule.

Quelques joueurs de Ri­vière-des-Prai­ries fai­saient par­tie de cette équipe.

Vers 15h40, les joueurs sont ar­ri­vés en groupe, vê­tus de leur uni­forme, créant une vé­ri­table ex­plo­sion de joie. Les par­ti­sans, prin­ci­pa­le­ment com­po­sés des fa­milles des 25 joueurs, se sont rués sur l’équipe pour les en­la­cer, prendre des pho­tos et même si­gner des au­to­graphes.

«Toute la fa­mille est ve­nue. Ils se sont pré­pa­rés si long­temps pour la com­pé­ti­tion», te­nait à sou­li­gner avec fier­té Ma­rie-Lu­cie Car­rié, la mère du gar­dien de but de l’équipe, Phi­lippe Car­rié.

L’idée du ras­sem­ble­ment pro­vient d’un simple com­men­taire Fa­ce­book. « C’était im­por­tant de sou­li­gner la vic­toire des Gre­na­diers parce qu’ils res­tent un pro­duit du ter­roir qué­bé­cois. On ne joue pas au ho­ckey à Haï­ti, mais c’est ty­pique de cette gé­né­ra­tion qui a été éle­vée au Qué­bec», a ex­pli­qué Mme Rhau.

Vic­toire his­to­rique

«Les gens ca­potent à Haï­ti en ce mo­ment, ils n’en re­viennent pas, sur­tout que ça ar­rive au ho­ckey. Sim­ple­ment de voir leur hymne na­tio­nal chan­té après une vic­toire, c’est du ja­mais vu», illustre l’an­cien joueur des Ca­na­diens et en­traî­neur de l’équipe haï­tienne, Georges La­raque.

Il faut dire que l’évè­ne­ment est sans pré­cé­dent. En rem­por­tant la fi­nale face aux îles Cay­man di­manche, c’est la pre­mière fois qu’Haï­ti rem­porte un cham­pion­nat mon­dial de haut ni­veau de­puis 1974, alors qu’Haï­ti s’était qua­li­fié à la Coupe du monde de soc­cer, mais n’avait pas eu droit aux hon­neurs.

Les Gre­na­diers ont une fiche im­pres­sion­nante pour une pre­mière par­ti­ci­pa­tion. Ils ont dé­fait la France, l’Ar­mé­nie, fait match nul avec la Chine et per­du contre l’Ita­lie.

Pour les joueurs, c’est une vic­toire na­tio­nale, même si l’équipe était com­po­sée uni­que­ment de Qué­bé­cois d’ori­gine haï­tienne, grâce à une dérogation de la Fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale de ho­ckey-balle.

«Il y a eu tel­le­ment de mal­heurs à Haï­ti qu’on vou­lait leur mon­trer que des gens pensent à eux à Mon­tréal. On vou­lait mon­trer qu’on est fier de re­pré­sen­ter Haï­ti», a dé­cla­ré M. La­raque.

«Je me sens sou­la­gé, parce qu’en tant qu’an­cien com­pé­ti­teur, je vou­lais ab­so­lu­ment ga­gner et j’ai mis beau­coup de pres­sion sur les gars, on a tel­le­ment tra­vaillé fort. C’est comme un conte de fées d’avoir ga­gné», a-t-il in­di­qué à TC Me­dia.

En plus d’être en­traî­neur, Georges La­raque était un joueur au sein des Gre­na­diers. Il s’est aus­si char­gé d’amas­ser les 110 000$ né­ces­saires pour per­mettre à Équipe Haï­ti de se rendre à Zoug, en Suisse, pour par­ti­ci­per au tour­noi in­ter­na­tio­nal.

Avec l’or en poche, Équipe Haï­ti pour­ra au­to­ma­tique par­ti­ci­per à l’édi­tion du Cham­pion­nat mon­dial de ho­ckey-balle l’an pro­chain, mais cette fois, dans la ca­té­go­rie A.

(Pho­to TC Me­dia – Co­lin Cô­té-Pau­lette)

George La­raque, en com­pa­gnie de sa mère, à son ar­ri­vée à l’aé­ro­port.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.