Une re­prise im­mo­bi­lière à l'ho­ri­zon

L'Informateur - - LA UNE - Sa­man­tha.ve­lan­dia@ tc.tc

Après avoir connu un ra­len­tis­se­ment im­por­tant au cours des trois der­nières an­nées, le mar­ché de la vente et de la re­vente de co­pro­prié­tés se­rait sur le point de re­fleu­rir à Ri­vière-desP­rai­ries – Pointe- aux- Trembles (RDP-PAT). C’est ce que pré­voient des spé­cia­listes du mar­ché im­mo­bi­lier, qui voient d’un bon oeil l’ar­ri­vée du Train de l’Est.

La lo­ca­li­sa­tion, les prix, ain­si que la taille des co­pro­prié­tés se­raient éga­le­ment des fac­teurs qui fa­vo­ri­se­raient la re­cru­des­cence de la vente et re­vente de co­pro­prié­tés sur le ter­ri­toire.

Se­lon une étude réa­li­sée par la firme de re­cherche im­mo­bi­lière JLR sur la re­vente de co­pro­prié­tés, le prix mé­dian au pied car­ré à l’ar­ron­dis­se­ment est de 189 $, soit, le deuxième prix le plus bas sur l’Île de Mon­tréal, après la mu­ni­ci­pa­li­té de Dol­lard-des-Or­meaux.

«Le mar­ché dans RDP-PAT, res­semble plus à un mar­ché de ban­lieue en ce qui concerne les prix et la taille pour les co­pro­prié­tés qui sont beau­coup plus ac­ces­sibles. Ce­ci avan­tage les per­sonnes qui sou­haitent ac­qué­rir une co­pro­prié­té abor­dable tout en res­tant à Mon­tréal», ex­plique Joan­nie For­tin, éco­no­miste chez JLR.

L’étude ré­vèle éga­le­ment que la taille mé­diane des co­pro­prié­tés à l’ar­ron­dis­se­ment est de 996pi2, soit 54 pieds car­rés plus grands que la taille mé­diane pour l’ag­glo­mé­ra­tion de Mon­tréal, qui est de 942pi2.

« Ce­ci risque d’at­ti­rer plus de fa­milles, puisque l’es­pace est l’une des ca­rac­té­ris­tiques les plus re­cher­chées par cette clien­tèle à Mon­tréal», in­dique Mme For­tin.

Elle ajoute que l’âge des bâ­ti­ments peut éga­le­ment jouer un rôle dans l’aug­men­ta­tion du taux de re­vente à l’ar­ron­dis­se­ment.

«La plu­part des co­pro­prié­tés à RDP-PAT ont été construites entre 1980 et 2000, ce qui est ré­cent comparé à ce que l’on peut trou­ver dans les ar­ron­dis­se­ments plus cen­traux » , dit-elle.

Fi­na­le­ment, elle ex­plique que la baisse du taux di­rec­teur peut éga­le­ment en­cou­ra­ger de po­ten­tiels ache­teurs à ac­qué­rir une co­pro­prié­té.

L’ar­ri­vée du Train de l’Est

John Mor­ris, agent im­mo­bi­lier depuis une di­zaine d’an­nées à l’ar­ron­dis­se­ment, in­dique que l’ar­ri­vée du Train de l’Est joue­ra un rôle clé dans l’ave­nir de la re­vente de co­pro­prié­tés à l’ar­ron­dis­se­ment.

«Voi­là quelques an­nées, lorsque le train avait été an­non­cé, il y avait eu beau­coup d’en­goue­ment. Les gens s’étaient mis à ache­ter beau­coup de co­pro­prié­tés, sur­tout dans le sec­teur de la gare, dit-il. Mais ça a été tel­le­ment long avant que le pro­jet se concré­tise, que ça avait fi­ni par se cal­mer. Main­te­nant que le train est fi­na­le­ment ar­ri­vé, j’ai l’im­pres­sion que la ten­dance va en­core une fois se ren­ver­ser.»

Il ajoute que l’ar­ri­vée du train a dé­jà un ef­fet sur les pro­mo­teurs qui s’in­té­ressent au quar­tier.

En­core des terrains à dé­ve­lop­per

Se­lon les chiffres four­nis par l’ar­ron­dis­se­ment, 475 uni­tés de condos ont été construites, ou sont en cours de construc­tion pour les an­nées 2012 à 2014.

Mal­gré ce­la, il reste en­core plu­sieurs terrains va­cants pour des pro­jets ré­si­den­tiels dans le ter­ri­toire.

«Nous re­cen­sons pré­sen­te­ment plus de 90 hec­tares de terrains à dé­ve­lop­per et à mettre en valeur à l’in­té­rieur de notre ar­ron­dis­se­ment. Si on conjugue la pers­pec­tive de re­qua­li­fier une dou­zaine d’hec­tares sup­plé­men­taires qui sont oc­cu­pés par des usages ca­ducs, il y a de la place pour en­vi­ron 5 500 nou­veaux lo­ge­ments», conclut Ju­lie Fa­vreau, char­gée de com­mu­ni­ca­tions à l’ar­ron­dis­se­ment.

(Pho­to Ar­chives)

Le prix mé­dian de re­vente de co­pro­prié­tés au pied car­ré à l’ar­ron­dis­se­ment est de 189 $, soit, le deuxième prix le plus bas sur l’Île de Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.