Le com­pos­tage dou­ble­ra

L'Informateur - - NEWS - Ma­thias Marchal

D’ici la fin de l’an­née, le nombre de mé­nages concer­nés par la col­lecte des ré­si­dus de table pas­se­ra de 98 000 à 199 000 portes. D’ici 2019, ce sont tous les im­meubles de huit lo­ge­ments et moins (soit 536 000 mé­nages) qui de­vront trier et dé­po­ser leurs dé­chets de table dans un bac brun four­ni pour l’oc­ca­sion.

C’est ce qui res­sort de la stra­té­gie de col­lecte des ma­tières pu­tres­cibles 20152019 pré­sen­tée le mardi 11 août par la Ville de Mon­tréal.

Ac­tuel­le­ment, le taux de par­ti­ci­pa­tion aux 98 000 portes dé­jà cou­vertes dans 9 ar­ron­dis­se­ments va­rie entre 20% et 40%. Mais l’élu res­pon­sable de l’En­vi­ron­ne­ment au co­mi­té exé­cu­tif, Réal Mé­nard croit qu’une bonne campagne de com­mu­ni­ca­tion de­vraient per­mettre d’ob­te­nir des ré­sul­tats suf­fi­sants pour at­teindre l’ob­jec­tif de va­lo­ri­sa­tion de 60%.

Les mé­nages ha­bi­tant des lo­ge­ments de 9 uni­tés et plus se­ront à quelques ex­cep­tions près concer­nés par le com­pos­tage d’ici 2020.

La di­rec­trice gé­né­rale du Conseil ré­gio­nal de l’en­vi­ron­ne­ment de Mon­tréal, Coralie De­ny sou­tient la nou­velle stra­té­gie. «La col­lecte des ma­tières or­ga­niques est un vo­let im­por­tant, car ce­la re­pré­sente 47 % de nos dé­chets. Ce­la va avoir un ef­fet po­si­tif», a-t-elle in­di­qué.

Mais, se­lon le par­ti Pro­jet Mon­tréal, cette stra­té­gie est un échec. «Il n’y a rien dans le plan de la Ville pour des­ser­vir, d’ici 2020, les 9 lo­ge­ments et plus, les com­merces et in­dus­tries», a cri­ti­qué la conseillère du Vieux-Ro­se­mont, Éri­ka Du­chesne. Ain­si, elle croit que la Ville ne se­ra pas en me­sure d’at­teindre les ob­jec­tifs gou­ver­ne­men­taux qui pré­voient la fin de l’en­fouis­se­ment des ma­tières or­ga­niques d’ici 2020.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.