Re­do­rer l'image du quar­tier

L'Informateur - - LA UNE - Jean-marc.gil­bert@tc.tc

Un nou­veau res­tau­rant d’ins­pi­ra­tion new-yor­kaise, dans le­quel une large place sera consa­crée aux ar­tistes lo­caux, ouvre ses portes à Ri­vière-des-Prai­ries, à l’en­droit même où un homme pos­si­ble­ment re­lié à la ma­fia a été abat­tu, l’hi­ver der­nier. Les res­tau­ra­teurs ont la ferme in­ten­tion de re­do­rer l’image du quar­tier.

Le res­to-bar Brook­lyn, si­tué bou­le­vard Hen­ri-Bou­ras­sa, ac­cueille les clients dès mar­di. Une grande fête d’ou­ver­ture a eu lieu, ven­dre­di soir. Des élus de l’ar­ron­dis­se­ment, dont la mai­resse Chan­tal Rou­leau, de­vaient être pré­sents.

Gen­na­ro Bar­to­li, l’un des ac­tion­naires de ce nou­veau com­merce, ne sou­haite pas seule­ment ser­vir à man­ger à des clients, il veut le faire dans une am­biance dif­fé­rente, en plus de don­ner une vi­trine gra­tuite à des ar­ti­sans de l’est de Mon­tréal.

«Nous al­lons af­fi­cher gra­tui­te­ment les pein­tures des ar­tistes sur nos murs et nous al­lons faire une ro­ta­tion pour per­mettre au plus grand nombre d’ar­tistes de se faire voir. Ils pour­ront vendre leur ta­bleau et on ne de­man­de­ra rien en re­tour.»

À l’oc­ca­sion, le res­to-bar Brook­lyn pour­rait même of­frir une par­tie de sa salle à man­ger, le temps d’une soi­rée, pour per­mettre à un ar­tiste du sec­teur d’or­ga­ni­ser une ex­po­si­tion, sans avoir à dé­bour­ser plu­sieurs cen­taines de dol­lars pour louer un lo­cal, ex­plique M. Bar­to­li, lui-même ar­tiste à ses heures.

Il dit s’ins­pi­rer de ce qu’il a vu lors de voyages à Brook­lyn pour mettre sur pied le concept de son res­tau­rant.

«On voit des ar­tistes par­tout dans les rues, tout près des bars et des res­tau­rants sur les ar­tères com­mer­ciales. C'est vrai­ment une am­biance spé­ciale», dé­crit-il.

Re­do­rer l’image de l’en­droit

Le nou­veau res­tau­rant vient rem­pla­cer le Bis­tro XO, où To­ni­no Cal­loc­chia, pos­si­ble­ment re­lié au monde de la ma­fia, a été as­sas­si­né, le 1er dé­cembre der­nier.

En plein jour, deux sus­pects ca­gou­lés avaient fait ir­rup­tion à l’in­té­rieur de l’éta­blis­se­ment et fait feu en di­rec­tion de l’homme de 53 ans, l’at­tei­gnant mor­tel­le­ment.

M. Bar­to­li est conscient qu’il de­vra trou­ver une fa­çon d’at­ti­rer les clients, mal­gré le si­nistre évé­ne­ment.

«J’ai vou­lu re­le­ver le dé­fi. Il faut chan­ger la sombre image que les gens ont de l’en­droit en rai­son de ce qui s’est pas­sé.»

Il in­vite les Prai­ri­vois à par­ti­ci­per à ce chan­ge­ment.

De la di­ver­si­té

Le res­tau­ra­teur sou­haite que tout type de client trouve son compte dans le nou­veau res­to-bar.

Les pein­tures se­ront es­sen­tiel­le­ment du cô­té salle à man­ger, tan­dis que des oeuvres ins­pi­rées par le sport se trou­ve­ront du cô­té bar de l’éta­blis­se­ment.

Le ven­dre­di et le sa­me­di, le res­tau­rant sou­haite ins­tau­rer une am­biance «jazz et blues». Des mu­si­ciens se­ront in­vi­tés, à l’oc­ca­sion, pour y te­nir des soi­rées dan­santes.

Pour ce qui est de la nour­ri­ture, M. Bar­to­li veut être en me­sure de ser­vir au­tant ceux qui veulent man­ger ra­pi­de­ment, que les couples qui veulent pas­ser une soi­rée tran­quille en amou­reux.

(Photo TC Me­dia – Jean-Marc Gil­bert)

Lors du pas­sage de TC Me­dia, des tra­vaux étaient tou­jours en cours à l’in­té­rieur. Le res­to-bar Brook­lyn ac­cueille les clients dès mar­di.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.