Scène po­li­cière

L'Informateur - - NEWS - Jean-marc.gil­bert@tc.tc

Un ac­ci­dent cau­sé par la fa­tigue au­rait pu avoir des consé­quences tra­giques pour un homme de 24 ans, qui s’est en­dor­mi au vo­lant de sa voi­ture, à Ri­vière-des-Prai­ries.

Le 30 août, vers 5h, l’au­to­mo­bi­liste vou­lait ren­trer chez lui après avoir dé­po­sé un ami, au terme d’une fête.

Il a alors per­cu­té deux vé­hi­cules sta­tion­nés en bor­dure de route, sur la 62e Ave­nue, avant de faire un ton­neau. Son vé­hi­cule est en­suite re­tom­bé sur ses roues.

Souf­frant de bles­sures au vi­sage et au dos, le conduc­teur a été conduit à l’hô­pi­tal. Sa vie n’est pas en dan­ger. Per­sonne d’autre n’a été bles­sé.

L’al­cool ne se­rait pas en cause dans cet ac­ci­dent.

«La fa­tigue au vo­lant peut avoir des consé­quences très dom­ma­geables, aus­si pire que l’al­cool » , rap­pelle Nor­mand Sé­guin, agent so­cio­com­mu­nau­taire au poste de quar­tier 45.

Jeune vo­leur re­cher­ché

Les po­li­ciers tentent, par ailleurs, de mettre la main sur un ado­les­cent qui a com­mis trois vols d’ap­pa­reils élec­tro­niques, der­niè­re­ment, dans un mar­ché d’ali­men­ta­tion du bou­le­vard Mau­rice-Du­ples­sis.

Le der­nier vol en liste date du 2 sep­tembre. Deux sus­pects ont pé­né­tré à l’in­té­rieur du ma­ga­sin et se sont di­ri­gés vers le rayon des ap­pa­reils élec­tro­niques. L’un d’eux a alors ra­pi­de­ment dis­si­mu­lé quatre haut-par­leurs, d’une va­leur to­tale de 300 $, dans son sac à dos noir, avant de sor­tir du ma­ga­sin et de prendre la fuite en cou­rant.

Un agent de sé­cu­ri­té du com­merce, qui dit avoir re­con­nu le jeune homme qui n’en se­rait pas à son pre­mier vol, a ten­té de le rat­tra­per, mais en vain.

Les po­li­ciers ont ou­vert une en­quête pour tenter d’épin­gler ce jeune vo­leur, dont la va­leur des lar­cins dans ce même com­merce est sans cesse crois­sante.

Un ache­teur de cel­lu­laire floué

Dans un tout autre dos­sier, un homme de 20 ans, qui a dé­bour­sé 630 $ pour faire l’ac­qui­si­tion d’un iP­hone sur le site de pe­tites an­nonces Ki­ji­ji, est loin d’en avoir eu pour son ar­gent.

Le 31 août, vers 20h30, le ven­deur et l’ache­teur conviennent d’un lieu de ren­contre, à l’angle de la 71e Ave­nue et de la 4e Rue.

L’ache­teur tend l’ar­gent et le ven­deur lui re­met le té­lé­phone en l’as­su­rant qu’il n’est pas ver­rouillé par une com­pa­gnie de té­lé­pho­nie. Étran­ge­ment, le ven­deur n’avait pas en sa pos­ses­sion la boîte du té­lé­phone, ni le câble d’ali­men­ta­tion.

Une fois chez lui, l’ache­teur ouvre le té­lé­phone et voit qu’il est ver­rouillé par la com­pa­gnie Vi­déo­tron.

Il s’est donc ren­du au poste de po­lice pour por­ter plainte pour fraude. Une en­quête a été ou­verte.

Les po­li­ciers de­mandent aux gens qui achètent sur des sites comme Ki­ji­ji d’être très pru­dents et de po­ser plu­sieurs ques­tions pour s’as­su­rer de ne pas se faire rou­ler.

Les au­to­ri­tés sug­gèrent aus­si de se rendre dans un en­droit pu­blic plu­tôt que sur un coin de rue pour pro­cé­der à ce genre de tran­sac­tion, ques­tion que des ca­mé­ras de sur­veillance puissent cap­ter des images, ce qui aide gran­de­ment les po­li­ciers, si une en­quête doit être ou­verte.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.