Des ter­rains de RDP-PAT dé­con­ta­mi­nés par des plantes ?

L'Informateur - - LA UNE - Ro­main Schué

Quatre hec­tares de ter­rain si­tués à RDP et PAT se­ront l’ob­jet d’une dé­con­ta­mi­na­tion à par­tir du prin­temps 2016 grâce à une mé­thode in­no­vante et éco­lo­gique: la phy­to­re­mé­dia­tion. Une dou­zaine de cher­cheurs de l’Uni­ver­si­té de Mon­tréal y ap­pli­que­ront une mé­thode par­ti­cu­lière, avec des plantes, tes­tée de­puis près de vingt ans en la­bo­ra­toire.

L’Est de Mon­tréal, la­bo­ra­toire d’une nou­velle ex­pé­rience de chi­mie verte ? On en prend le che­min. Alors que le maire de Mon­tréal, De­nis Co­derre, vient d’an­non­cer un in­ves­tis­se­ment de 780 000$ à des­ti­na­tion de l’Ins­ti­tut de re­cherche en bio­lo­gie vé­gé­tale (IRBV) de l’Uni­ver­si­té de Mon­tréal, cette der­nière va mettre son plan en ac­tion dans les mois à ve­nir.

« Nous avons une belle op­por­tu­ni­té pour trans­fé­rer les ré­sul­tats ob­te­nus dans des serres vers des pré­oc­cu­pa­tions mu­ni­ci­pales, ex­plique Fré­dé­ric Pitre, cher­cheur à l’IRBV. Ce pro­jet s’ins­crit dans une vi­sion de dé­ve­lop­pe­ment du­rable et de tech­no­lo­gie verte ».

Con­crè­te­ment, comment ça marche ? L’IRBV va ap­pli­quer un pro­ces­sus al­ter­na­tif: la phy­to­re­mé­dia­tion. « Ce pro­cé­dé dé­con­ta­mine les sols pol­lués en uti­li­sant dif­fé­rentes sortes de plantes en com­bi­nai­son avec des cham­pi­gnons et des bac­té­ries, ex­pli­quait Mi­chel La­brecque, di­rec­teur par in­té­rim de l’IRBV lors de la pré­sen­ta­tion du pro­jet. La phy­to­re­mé­dia­tion est beau­coup moins coû­teuse que la dé­pol­lu­tion clas­sique. Ex­ca­ver et al­ler en­fouir ça ailleurs ne fait que dé­pla­cer le pro­blème en plus d’être oné­reux».

Des trai­te­ments qui pour­raient du­rer plu­sieurs dé­cen­nies

Dans les pro­chaines se­maines, les ter­rains ci­blés se­ront pu­bli­que­ment an­non­cés. «Quoi qu’il ar­rive, ce sont des terres qui ont été conta­mi­nées par d’an­ciennes usines pé­tro­chi­miques ou des raf­fi­ne­ries, as­sure Fré­dé­ric Pitre. Ces ter­rains ne sont pré­sen­te­ment pas pro­pices au dé­ve­lop­pe­ment ré­si­den­tiel ou à l’ins­tal­la­tion de nou­velles in­dus­tries».

Tel est jus­te­ment l’ob­jec­tif de Chan­tal Rou­leau, mai­resse de l’ar­ron­dis­se­ment de RDP-PAT: re­lan­cer l’éco­no­mie du sec­teur. «Ce pro­jet fait par­tie de notre vo­lon­té de pro­mou­voir et d’orien­ter le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique vers une tech­no­lo­gie nou­velle et plus verte», confirme Mme Rou­leau.

«On veut don­ner le coup d’en­voi à la chi­mie verte qui se­ra flo­ris­sante à l’ave­nir, re­prend-elle On es­père que ces ter­rains re­trou­ve­ront une va­leur éco­no­mique après la dé­con­ta­mi­na­tion. En at­ten­dant, plu­tôt que de voir des sols ro­cailleux, ternes et par­fois puants, on change le pay­sage avec ces ter­rains verts».

Alors que les cher­cheurs de l’IRBV dé­bu­te­ront ces dé­con­ta­mi­na­tions au prin­temps 2016, sa du­rée reste en­core in­con­nue. «Plu­sieurs fac­teurs rentrent en compte, no­tam­ment l’état du ter­rain et les ob­jec­tifs pour l’ave­nir, af­firme M. Pitre. Si la Ville sou­haite ins­tal­ler des jar­dins d’en­fants, les cri­tères se­ront plus éle­vés que pour la construc­tion d’une usine. Ce­la va­rie­ra de quelques an­nées à quelques di­zaines d’an­nées».

Des pre­miers es­sais ont été dé­jà réa­li­sés sur la ville de Va­rennes, dans l’ar­ron­dis­se­ment du Sud-Ouest ain­si qu’à Pointe-SaintC­harles, avec « des ré­sul­tats en­cou­ra­geants», clame-t-on du cô­té de l’IRBV.

En col­la­bo­ra­tion avec Va­nes­sa Li­moges

Des ter­rains conta­mi­nés de l'est de Mon­tréal pour­raient ser­vir de la­bo­ra­toires de chi­mie verte.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.