Un «cham­bar­de­ment» de l’édu­ca­tion

L'Informateur - - LA UNE - Au­drey.gauthier@ tc.tc

Se­lon le pré­sident de la Com­mis­sion sco­laire de la Pointe-de-l’Île (CSPÎ), Mi­ville Bou­dreault, le pro­jet de loi abo­lis­sant les élec­tions sco­laires du mi­nistre de l’Édu­ca­tion du Qué­bec, Fran­çois Blais, cham­bar­de­rait le fonc­tion­ne­ment de l’édu­ca­tion pu­blique au Qué­bec.

«Qu’en est-il de l’édu­ca­tion pu­blique au Qué­bec? En quoi ce pro­jet de loi ser­vi­ra-t-il l’es­sor des écoles pu­bliques qui ap­par­tiennent à l’en­semble de la po­pu­la­tion, et non uni­que­ment aux pa­rents ou au per­son­nel qui y tra­vaille? En quoi ce bras­sage de struc­tures fe­rat-il mieux réus­sir les élèves?», de­mande M. Bou­dreault, par voie de com­mu­ni­qué.

Dans le pro­jet de loi, le con­seil des com­mis­saires cè­de­rait sa place à un con­seil sco­laire, com­po­sé de pa­rents, d’em­ployés de la com­mis­sion sco­laire et d’écoles et de membres de la com­mu­nau­té. Les per­sonnes pro­ve­nant de la col­lec­ti­vi­té pour­raient être dé­si­gnées par scru­tin si un nombre suf­fi­sant de pa­rents en fait la de­mande.

« Quel mes­sage le gou­ver­ne­ment cherche-t-il à trans­mettre avec cette dé­mo­cra­tie fa­cul­ta­tive et tron­quée? La dé­mo­cra­tie n’est plus une va­leur fon­da­men­tale et non né­go­ciable de notre so­cié­té?», ques­tionne M. Bou­dreault.

Même si les élec­tions sco­laires étaient abo­lies, la taxe sco­laire se­rait main­te­nue. Le pré­sident dé­nonce le manque de trans­pa­rence du mi­nistre sur les nou­veaux mé­ca­nismes de per­cep­tion de cette taxe.

«Le si­lence du mi­nistre sur le su­jet cache-t-il une hausse éven­tuelle du far­deau fis­cal des contri­buables», lance le pré­sident de la CSPÎ.

(Pho­to TC Me­dia — Au­drey Gauthier)

Le pré­sident de la CSPÎ, Mi­ville Bou­dreault, dé­nonce le nou­veau pro­jet de loi du mi­nistre Blais.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.