Les tech­no­lo­gies né­ces­saires à une voi­ture au­to­nome

De nos jours, on en­tend de plus en plus par­ler de vé­hi­cules au­to­nomes ou se­miau­to­nomes. Mais quelles tech­no­lo­gies sont né­ces­saires à ce type de voi­tures?

L'Informateur - - LA UNE - FRÉ­DÉ­RICK BOU­CHER-GAU­LIN gui­deau­to­web.com

Dans un vé­hi­cule, ce sont les cap­teurs et les ca­mé­ras qui « voient » ce qui se passe tout au­tour. Si beau­coup de mo­dèles ont au­jourd’hui des cap­teurs de sta­tion­ne­ment ou des sys­tèmes de ca­mé­ras pé­ri­phé­riques, les quelques vé­hi­cules avec des capacités au­to­nomes en ont beau­coup plus.

Viennent en­suite le « cer­veau » de la voi­ture, les or­di­na­teurs. On sait qu’il y a de plus en plus d’élec­tro­nique dans les mo­dèles neufs, mais les ba­gnoles au­to­nomes en ra­joutent une couche, né­ces­si­tant sou­vent deux ou trois mo­dules sup­plé­men­taires. Il est in­té­res­sant de no­ter que ces com­po­santes ont gran­de­ment pro­fi­té de la mi­nia­tu­ri­sa­tion; si les voi­tures-tests de Google em­bar­quaient des mo­dules de la taille d’un or­di­na­teur de bu­reau en 2010, ces der­niers ont di­mi­nué de moi­tié en seule­ment deux ans!

Fi­na­le­ment, il faut trans­fé­rer les com­mandes de l’or­di­na­teur en mou­ve­ments phy­siques : c’est le bou­lot des mo­teurs. Ceux-ci sont in­cor­po­rés no­tam­ment dans la co­lonne de di­rec­tion (plus spé­ci­fi­que­ment sur les di­rec­tions as­sis­tées élec­tri­que­ment, qui sont si po­pu­laires de nos jours) et di­ri­ge­ront le vé­hi­cule. Pour ce qui est de l’ac­cé­lé­ra­teur, pas be­soin de le faire bou­ger : puis­qu’il contrôle un or­di­na­teur, il suf­fit d’en­trer une com­mande pour que la voi­ture ra­len­tisse ou ac­cé­lère.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.