33 jeunes contre­ve­nants se livrent

L'Informateur - - LA UNE - Ro­main.schue@ tc.tc

Incarcérés à Ci­té des Prai­ries, un centre de ré­adap­ta­tion pour jeunes dé­lin­quants, 33 jeunes de 16 à 18 ans ont pris la plume pour ra­con­ter les pro­blèmes qui ont me­né à leur ar­res­ta­tion dans Par­cours: cha­cun son temps.

Be­soins d’ar­gent, pro­fi­lage ra­cial, sou­cis d’in­té­gra­tion, de drogue, dé­ra­pages fa­mi­liaux, dé­cès d’un proche. Entre ré­cits, témoignages, chan­sons et poèmes, des di­zaines d’his­toires à l’ori­gine des maux de ces ado­les­cents se mêlent dans cet ou­vrage si­gné par le col­lec­tif Porte-voix et por­té par Fu­nam­bules Mé­dia, qui a ra­pi­de­ment réus­si à convaincre ces jeunes.

«Ils vou­laient ap­por­ter une ré­flexion sur leur réa­li­té», ex­plique Emi­ly La­li­ber­té, co­or­di­na­trice de ce pro­jet dé­bu­té l’an pas­sé à tra­vers des tours de table or­ga­ni­sés au Centre jeu­nesse de Mon­tréal, l’or­ga­nisme res­pon­sable du site pé­ni­ten­cier prai­ri­vois, sur un rythme de deux à trois heures par se­maine.

«Ces jeunes n’ont pas l’ha­bi­tude que l’on s’in­té­resse à leur pa­role. Ils n’ont pas l’im­pres­sion que leur voix compte sur la place pu­blique, ils se sentent peu vi­sibles.»

Pau­vre­té, ra­cisme, vio­lence

Alors qu’émo­tion, au­then­ti­ci­té, mots crûs et par­cours tou­chants s’en­chaînent du­rant une cen­taine de pages où les thèmes de la pau­vre­té, du ra­cisme et de la vio­lence re­viennent sans cesse, «au­cune pa­role n’a été cen­su­rée», pré­cise Mme La­li­ber­té.

Le cher­cheur et in­ter­ve­nant au Centre jeu­nesse Re­né-An­dré Bri­se­bois y voit quant à lui un ou­til pré­cieux de sen­si­bi­li­sa­tion.

«Ce livre donne ac­cès au pas­sé, à la croyance, l’at­ti­tude, l’en­vie, la per­cep­tion de ces jeunes. Ils ont vé­cu beau­coup d’élé­ments trau­ma­tiques que la ma­jo­ri­té de la po­pu­la­tion ne connaît pas. Pour les po­li­ciers et les per­sonnes tra­vaillant dans ces centres, ce­la est très utile. Même si l’on n’ex­cuse pas for­cé­ment ces com­por­te­ments, on peut les com­prendre.»

Des ci­toyens qui vou­dront se faire en­tendre

Si la ma­jo­ri­té des au­teurs, qui gardent l’ano­ny­mat, sont à pré­sent libres, le col­lec­tif Por­te­voix es­père que cet exer­cice d’écri­ture in­flue­ra sur le fu­tur de ces ex-contre­ve­nants.

«Lors­qu’ils ont lu tous les textes, ils ont vu que d’autres par­tagent un vé­cu iden­tique. Avant, ils se sen­taient seuls, es­time Mme La­li­ber­té. Ul­ti­me­ment, ce­la pour­rait en faire des ci­toyens plus en­ga­gés qui vou­dront se faire en­tendre.»

Par­cours: cha­cun son temps, ti­ré dans un pre­mier temps à 500 exem­plaires, se­ra dis­tri­bué gra­tui­te­ment dans les lo­caux de Fu­nam­bules Mé­dias et au­près de po­li­ciers, dé­ci­deurs pu­blics et or­ga­nismes oeu­vrant avec des jeunes dans des quar­tiers sen­sibles.

(Pho­to gra­cieu­se­té)

33 jeunes incarcérés à Ci­té des Prai­ries ont par­ti­ci­pé vo­lon­tai­re­ment et ano­ny­me­ment à un pro­jet de livre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.