«Écrire m’a ai­dé à m’ex­pri­mer» - Carl

L'Informateur - - LA UNE -

Très im­pli­qué dans l’écri­ture et la réa­li­sa­tion de Par­cours: cha­cun son temps, Carl pense que cette ex­pé­rience lui se­ra bé­né­fique pour son ave­nir per­son­nel et pro­fes­sion­nel.

Ca­puche sur la tête, air crain­tif et dis­cret, le jeune homme de 19 ans est du genre ti­mide. Se confier n’est guère dans ses ha­bi­tudes. Con­dam­né pour tra­fic de drogue à pas­ser 18 mois à Ci­té des Prai­ries, il vit en­core cette dé­ci­sion comme une in­jus­tice.

«Je ne vou­lais pas de­ve­nir ce type de ven­deur. Mais à 14 ans, j’ai dis­tri­bué plein de CV et on ne m’a ja­mais rap­pe­lé. Il fal­lait bien que je mange, je n’avais pas le choix. Si on m’avait don­né ma chance, j’au­rais eu une autre vie», as­sure le jeune homme, seul au­teur de cet ou­vrage pré­sent lors de sa pré­sen­ta­tion pu­blique le 16 mars.

Li­ber­té

Pour­quoi a-t-il ac­cep­té de par­ti­ci­per à ce pro­jet? «Pour sor­tir une fois par se­maine de cet en­droit et voir autre chose, sou­rit l’in­té­res­sé, ra­pi­de­ment convain­cu par l’ini­tia­tive du col­lec­tif Porte-voix. J’aime écrire et j’ai ap­pré­cié ces mo­ments. Dans l’uni­té, on était contrô­lé, il y avait des su­jets ta­bous. Là, au­tour de la table, je me sen­tais plus libre.»

Un exer­cice qui a pous­sé ce­lui qui a re­pris ses études à se li­vrer d’une ma­nière in­ha­bi­tuelle.

«Je garde beau­coup d’af­faires pour moi, je suis quel­qu’un d’as­sez ren­fer­mé. Écrire m’a per­mis de dire des choses que je n’au­rais ja­mais abor­dées. Main­te­nant, je sais qu’un bon fu­tur m’at­tend.»

Ter­mi­nant ses études se­con­daires, Carl rêve en­suite de lan­cer sa propre marque de vê­te­ments en pour­sui­vant au cé­gep un di­plôme en de­si­gn et en mode.

(Pho­to gra­cieu­se­té)

Très im­pli­qué dans la ré­dac­tion de cet ou­vrage, Carl a au­jourd’hui re­pris ses études.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.