Une hausse qui in­quiète po­li­ciers et in­ter­ve­nants

Dé­lin­quance ju­vé­nile

L'Informateur - - ACTUALITÉS - ● ro­main.schue@ tc.tc De­puis 2010, la cri­mi­na­li­té au­rait bais­sé chaque an­née de 3 à 5% à Ri­vière-desP­rai­ries se­lon Da­ny Ma­rin, com­man­dant du PDQ 45. «La cri­mi­na­li­té est au­jourd’hui très mo­bile, ex­plique-t-il. Le crime or­ga­ni­sé sub­siste tou­jours, mais des

De­puis près de six mois, le poste de quar­tier 45 re­marque une hausse de la dé­lin­quance ju­vé­nile à Ri­viè­redes-Prai­ries. Un constat q u i in­quiète les forces de l’ordre.

Vols à l’éta­lage dans dif­fé­rents com­merces, in­tro­duc­tions par ef­frac­tion dans des vé­hi­cules, fauche d’ap­pa­reils élec­tro­niques ou en­core de jeux vi­déo, in­ci­vi­li­tés dans les au­to­bus: la liste des mé­faits com­mis par des jeunes de 12 à 17 ans, trans­mise par le poste de quar­tier 45, s’avère four­nie.

«De­puis le mois d’oc­tobre, on re­cense une hausse pré­oc­cu­pante de ces in­frac­tions», ex­plique l’agent Nor­mand Sé­guin qui n’a ce­pen­dant pas de chiffres pré­cis à com­mu­ni­quer.

«Agir avant des cas plus lourds»

«Sou­vent, les com­merces ne portent pas plainte, prennent ces ado­les­cents sur le fait, les mettent de­hors et par­fois nous ap­pellent sans néan­moins por­ter plainte, re­prend M. Sé­guin. Des pa­rents ou des in­ter­ve­nants dans les écoles nous contactent aus­si car ils constatent de nou­veaux ap­pa­reils chez eux.»

Du cô­té de l’or­ga­nisme Équipe RDP, qui lutte no­tam­ment contre la jeune cri­mi­na­li­té à tra­vers son pro­gramme des Jeunes Lea­ders, on confirme cette ten­dance «in­quié­tante».

«Cette re­cru­des­cence d’in­frac­tions est réelle, af­firme Pier­re­son Va­val, di­rec­teur d’Équipe RDP. Les faits consta­tés ne sont pas dra­ma­tiques, mais il faut agir avant de re­trou­ver des cas plus lourds. On veut évi­ter de tom­ber dans la cri­mi­na­li­té et la ré­pres­sion.»

Une crainte par­ta­gée par le PDQ 45. «Ces dé­lits peuvent aug­men­ter gra­duel­le­ment, ex­plique M. Sé­guin. Au dé­but, c’est un dé­fi pour ces jeunes, ils ne se font pas prendre et vont plus loin. Il faut agir, chan­ger les com­por­te­ments et sen­si­bi­li­ser pa­rents et en­fants.»

Deux nou­veaux in­ter­ve­nants de­man­dés

Alors que les forces de l’ordre sou­haitent «que l’on unisse nos forces dans l’ar­ron­dis­se­ment » avec dif­fé­rents or­ga­nismes, Équipe RDP re­lève un manque de res­sources fi­nan­cières à l’ori­gine de cette hausse de dé­lin­quance ju­vé­nile.

«De­puis 3, 4 ans, on a su­bi des coupes bud­gé­taires qui nous ont pri­vé en 2014 d’un poste et de­mi sur le ter­rain, dé­crit M. Va­val. Mais ces in­ter­ve­nants de rue sont des ac­teurs pi­vots pour re­mé­dier à ce phé­no­mène. Ils font le lien entre jeunes, écoles et po­li­ciers. On ne peut plus se per­mettre de s’en pri­ver.»

De nou­velles sub­ven­tions ont été de­man­dées au­près du gou­ver­ne­ment pro­vin­cial, de la Ville et de l’ar­ron­dis­se­ment pour l’em­bauche de deux in­ter­ve­nants. «Je suis confiant», as­sure le pa­tron d’Équipe RDP qui at­tend une ré­ponse dans les pro­chaines se­maines.

Isa­belle Ber­ge­ron / TC Me­dia) (Pho­to

Équipe RDP de­mande plus de moyens fi­nan­ciers pour, sur le ter­rain, lut­ter contre ces vols com­mis par des jeunes de 12 à 17 ans.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.