Vos pneus d’été : sont-ils adé­quats?

L’obli­ga­tion d’uti­li­ser des pneus d’hi­ver au Qué­bec peut avoir des ef­fets se­con­daires en ce qui a trait aux pneus em­ployés en été. En ef­fet, à moins qu’ils soient neufs, ceux-ci ont été en­tre­po­sés de dé­cembre à mars et il est pos­sible qu’ils se soient dét

L'Informateur - - ACTUALITÉS - De­nis Du­quet gui­deau­to­web.com

Lorsque vous faites ins­tal­ler vos pneus d’été, as­su­rez-vous que le mé­ca­ni­cien ef­fec­tue une ins­pec­tion en dé­tail afin de dé­tec­ter tout des­sè­che­ment ou fen­dille­ment. L’usure de la se­melle doit être éga­le­ment vé­ri­fiée. On a peut-être ou­blié lors du re­mi­sage que la se­melle était trop usée pour rou­ler pen­dant un autre été. Si vous les ins­tal­lez sur votre voi­ture, il est pos­sible que vous vous re­trou­viez au vo­lant d’un vé­hi­cule dont les pneu­ma­tiques ont be­soin d’être rem­pla­cés dans un court laps de temps. Faute de quoi, ce­la va se tra­duire par une mau­vaise adhé­rence en vi­rage ou sous la pluie tan­dis que les dis­tances de frei­nage se­ront plus longues.

En plus de la condi­tion de la car­casse et de la se­melle, il est éga­le­ment im­por­tant de res­pec­ter les pres­sions de gon­flage prô­nées par le construc­teur. Et si vous char­gez votre vé­hi­cule plus que la moyenne, il faut les gon­fler en consé­quence, tou­jours se­lon les re­com­man­da­tions du construc­teur. Ceci est es­sen­tiel, sur­tout si vous fran­chis­sez de longues dis­tances à vi­tesse éle­vée. Un pneu mal gon­flé risque de sur­chauf­fer et d’écla­ter.

Vous de­vez avoir en tête que les pneus sont le seul contact de la voi­ture avec la route...

Lors de la pose de vos pneus d’été, de­man­dez au mé­ca­ni­cien de les ins­pec­ter avec soin afin de vé­ri­fier si la se­melle n’est pas trop usée ou le ca­ou­tchouc en­dom­ma­gé.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.