«Je vou­lais tour­ner la page» -

L’es­cri­meur prend sa re­traite

L'Informateur - - SPORTS - Ro­main.schue@ tc.tc

Double cham­pion des Jeux pan­amé­ri­cains, Phi­lippe Beau­dry, ori­gi­naire de RDP-PAT, vient d’an­non­cer sa re­traite spor­tive. À 29 ans, l’es­cri­meur, l’un des meilleurs sa­breurs de l’his­toire du sport ca­na­dien, pri­vi­lé­gie une nou­velle car­rière dans le monde de la fi­nance.

La dé­ci­sion est «mû­re­ment ré­flé­chie», as­sure l’ath­lète, un large sou­rire aux lèvres. Ab­sent des pistes de­puis les cham­pion­nats du monde de Ka­zan, en Rus­sie, à l’été 2014, Phi­lippe Beau­dry n’a guère hé­si­té avant de lâ­cher dé­fi­ni­ti­ve­ment un sport dé­bu­té à l’âge de 13 ans.

«Je ne vou­lais pas m’ar­rê­ter sur une bles­sure, avec un corps qui lâche, ex­plique le Mon­tréa­lais, sept fois cham­pion du Ca­na­da. On voit sou­vent des ath­lètes qui, sur la fin, dé­rivent. Cette re­traite for­cée est la plus dif­fi­cile. Je ne suis pas vieux, mais ma tête et mon coeur suivent mon choix. Je suis confor­table avec ma dé­ci­sion.»

«Des sur­hu­mains qui par­ti­ci­paient aux Olym­piques»

Pre­mier Ca­na­dien à mon­ter sur un po­dium aux cham­pion­nats du monde ju­niors (2007) et double vain­queur des Jeux pan­amé­ri­cains (2007 et 2011), une pre­mière là-en­core dans l’his­toire de l’es­crime na­tio­nale, Phi­lippe Beau­dry se montre fier du par­cours ac­com­pli.

«En 2007, je ne me ren­dais pas compte de la per­for­mance, mais en 2011, c’était bien dif­fé­rent. Confir­mer est le plus dur. J’avais la pres­sion, j’étais l’homme à abattre. Tout ce que j’ai fait, je l’ai réa­li­sé par pas­sion», avoue l’in­té­res­sé avant d’évo­quer ses deux par­ti­ci­pa­tions aux Olym­piques qui se sont sol­dées à deux re­prises par une éli­mi­na­tion au deuxième tour.

«En­fant, je n’au­rais ja­mais cru m’y rendre. Ce n’était même pas dans un coin de ma tête. Pour moi, c’était des sur­hu­mains qui par­ti­ci­paient à ces Jeux. Mais pe­tit à pe­tit, c’est de­ve­nu un rêve. J’ai tout don­né, même si en 2008, je pense que j’au­rais pu mieux faire.»

Conseiller en pla­ce­ments fi­nan­ciers

À 29 ans, Phi­lippe Beau­dry se fixe à pré­sent un nou­veau dé­fi: la fi­nance. Après avoir com­plé­té son bac­ca­lau­réat dans ce do­maine à l’uni­ver­si­té Con­cor­dia

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.