Un plan pour lut­ter contre la dé­lin­quance

L'Informateur - - LA UNE - RO­MAIN SCHUÉ ro­main.schue@tc.tc

Alors que la hausse de la pe­tite dé­lin­quance tou­chant les ado­les­cents de Ri­vière-des-Prai­ries in­quiète po­lice et or­ga­nismes, Équipe RDP va comp­ter sur trois nou­veaux in­ter­ve­nants pour ten­ter de contrer cette pro­blé­ma­tique.

In­tro­duc­tions par ef­frac­tion, vols dans les épi­ce­ries et com­merces de l’ar­ron­dis­se­ment, in­ci­vi­li­tés dans les lieux pu­blics: ces mé­faits, qui se re­flètent dans la hausse de 8,5% des crimes contre la pro­prié­té si­gna­lés au poste de quar­tier 45 en 2015 par rap­port à l’an­née pré­cé­dente, «pré­oc­cupent» les forces de l’ordre qui ont fait part de leur in­quié­tude à Équipe RDP.

«On m’a in­for­mé de cette si­tua­tion en dé­but d’an­née, ex­plique Pier­re­son Va­val, le pa­tron de l’or­ga­nisme com­mu­nau­taire qui lutte no­tam­ment contre la jeune cri­mi­na­li­té. Il fal­lait trou­ver une so­lu­tion com­mune et s’im­pli­quer, avec dif­fé­rents ac­teurs, dans une nou­velle stra­té­gie de pré­ven­tion.»

«MAIN­TE­NIR UNE VI­GIE COL­LEC­TIVE»

Pour ex­pli­quer cette hausse d’in­frac­tions, Pier­re­son Va­val pointe une né­gli­gence gé­né­rale. «On a pris pour ac­quis, avec no­tam­ment l’im­por­tante baisse des crimes vio­lents de­puis le dé­but des an­nées 2000, que tout al­lait bien, que l’on n’avait fi­na­le­ment pas vrai­ment be­soin d’ac­com­pa­gner au­tant les jeunes.»

«C’est vrai, le cli­mat est bon dans le quar­tier, re­prend-il. On ne vit plus dans un ar­ron­dis­se­ment où les gens ont peur de sor­tir le soir. Mais les jeunes ont tou­jours des en­vies, sont tou­jours at­ti­rés par des phé­no­mènes de so­cié­té. Si l’on n’est pas vi­gi­lant, on peut vivre des dé­ra­pages.»

UN PLAN EN TROIS AXES

Pour ten­ter de ré­sor­ber cette «pro­blé­ma­tique», Équipe RDP, avec le sou­tien fi­nan­cier de Qué­bec et de l’ar­ron­dis­se­ment, a pré­pa­ré un plan d’ac­tion en trois axes. Ce­lui-ci s’ef­fec­tue­ra prin­ci­pa­le­ment avec l’em­bauche de deux in­ter­ve­nants de rue, dont l’un est dé­jà en place de­puis le mois d’avril, char­gés de pa­trouiller dans les es­paces ju­gés à risque, no­tam­ment les lieux pu­blics, de­vant les com­merces et les écoles de l’ar­ron­dis­se­ment.

«Ils doivent ame­ner une pré­sence dis­sua­sive, dé­crit M. Va­val. Mais ils sont éga­le­ment là pour sou­te­nir et ai­der les jeunes, pour par­ler avec eux, avec les po­li­ciers et avec les com­mer­çants qui se sont beau­coup plaints ces der­niers mois. Ils ont un rôle stra­té­gique.»

UN TRA­VAIL À L’ÉCOLE ET AVEC LES PA­RENTS

Un autre in­ter­ve­nant s’est éga­le­ment ins­tal­lé de­puis avril à l’école se­con­daire Jean-Grou.

En lien avec les in­ter­ve­nants de rue, ce­lui-ci est char­gé «d’in­ter­ve­nir in­di­vi­duel­le­ment, dans l’édu­ca­tion,édu­ca­to, l’orien­ta­tio­noe­ta­to et laa ddis­ci­pli­nescple » , in­dique M. Va­val qui compte éga­le­ment sur le sou­tien des fa­milles.

DES AC­TI­VI­TÉS EX­TRA-SCO­LAIRES

Der­nier point de ce vaste plan, le dé­ve­lop­pe­ment de nou­velles ac­ti­vi­tés de loi­sirs et de so­cia­li­sa­tion. «On peut faire toutes les in­ter­ven­tions que l’on veut, mais si l’on n’offre pas d’al­ter­na­tives aux jeunes, si l’on ne tente pas de ré­pondre à leurs be­soins dans des lieux ap­pro­priés, ce n’est pas co­hé­rent», sou­ligne le di­rec­teur d’Équipe RDP, avant d’évo­quer par exemple l’or­ga­ni­sa­tion d’un cham­pion­nat de bas­ket le mi­di, entre les cours.

Alors qu’Équipe RDP bé­né­fi­cie de fonds pour main­te­nir ces trois em­plois jus­qu’à la fin de l’été, l’or­ga­nisme es­père, dans les mois à ve­nir,

convaincre les dif­fé­rentes ins­ti­tu­tions pu­bliques afin d’ob­te­nir «un pro­gramme de fi­nan­ce­ment per­ma­nen­tet pou­pour ga­gar­derde no­sos in­ter­ve­nants­teeats een ppla­ceace et ga­ran­tir un cli­mat sain.»

JEUNES.

Pier­re­son Va­val, pa­tron de l’or­ga­nisme Équipe RDP, mise sur un tra­vail du­rable pour lut­ter contre la dé­lin­quance ju­vé­nile. (Pho­to Ro­main Schué / TC Me­dia)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.