Note presque par­faite pour la CSPÎ

L'Informateur - - LA UNE - AU­DREY GAU­THIER au­drey.gau­thier@tc.tc

Alors que cer­taines com­mis­sions sco­laires ont de graves pro­blèmes de qua­li­té de l’air et des dé­fi­cits d’en­tre­tien de ces éta­blis­se­ments, la Com­mis­sion sco­laire de la Pointe- de-l’Île (CSPÎ) a la «si­tua­tion sous contrôle» avec seule­ment 6 % de ses bâ­ti­ments ju­gés en mau­vais état.

Sur les 65 im­meubles qu’elle pos­sède, 44 sont ju­gés dans un état sa­tis­fai­sant à très bon, 18 de­mandent des tra­vaux mi­neurs et trois sont sous sur­veillance, se­lon des chiffres ob­te­nus par TC Me­dia.

«Nous sommes proac­tifs dans l’en­tre­tien de nos bâ­ti­ments. Nous uti­li­sons tout l’ar­gent que nous avons droit et nous le dé­pen­sons en to­ta­li­té», ex­plique le pré­sident de la CSPÎ, Mi­ville Bou­dreault.

De­puis 2011, l’or­ga­ni­sa­tion sco­laire a dé­pen­sé 83 700 708$ dans des tra­vaux d’en­tre­tien dans tous les quar­tiers sur son ter­ri­toire. Pour les pro­chaines an­nées, elle va mettre ses ef­forts prin­ci­pa­le­ment dans les édi­fices ju­gés en «mau­vais état».

«Nous al­lons prendre des ac­tions afin d’amé­lio­rer ces im­meubles. Nous avons en­core une marge de ma­noeuvre, mais nous ne vou­lons pas at­tendre qu’ils se dé­té­riorent da­van­tage » , in­dique M. Bou­dreault, ajou­tant que peu d’élèves fré­quentent ces ins­tal­la­tions.

SI­TUA­TION IN­VER­SÉE

Alors que 95 % des bâ­ti­ments de la CSPÎ sont en bon état, sa voi­sine, la Com­mis­sion sco­laire de Au cours des cinq der­nières an­nées, la CSPÎ a dé­pen­sé, en moyenne, 16 M$ dans l’en­tre­tien de son parc im­mo­bi­lier.

ÉDU­CA­TION.

Mon­tréal (CSDM), vit une si­tua­tion dia­mé­tra­le­ment op­po­sée alors que 79 % de ses 209 im­meubles sont ju­gés en très mau­vais état. Se­lon un do­cu­ment ob­te­nu par TC Me­dia, il fau­drait dé­pen­ser plus 1 G$ pour pal­lier le dé­fi­cit d’en­tre­tien.

Se­lon le pré­sident de la CSPÎ, plu­sieurs fac­teurs ex­pliquent cette dif­fé­rence, dont l’âge des bâ­ti­ments.

«La CSPÎ ne pos­sède qu’un bâ­ti­ment cen­te­naire. La ma­jo­ri­té de nos im­meubles ont été construits dans les an­nées 1950 à 1970», met en lu­mière M. Bou­dreault.

À la CSDM, une soixan­taine de bâ­ti­ments ont été construits avant les an­nées 1940, dont une ving­taine avant 1920.

«La moyenne d’âge de nos im­meubles est de 65 ans. De plus, nous avons eu un sous-fi­nan­ce­ment de la part du mi­nis­tère. Nous ne pou­vions pas ré­pondre aux be­soins d’en­tre­tien de plus de 200 bâ­ti­ments avec seule­ment 5 M$ par an­née», sou­ligne Alain Perron, res­pon­sable des com­mu­ni­ca­tions à la Com­mis­sion sco­laire de Mon­tréal.

Le pré­sident ajoute que la CSPÎ est sou­vent l’un des pre­miers sur le mar­ché des ap­pels d’offres, ce qui lui per­met d’avoir de meilleurs prix et ain­si faire des éco­no­mies qui peuvent être ré­in­ves­ties dans d’autres tra­vaux.

Nous uti­li­sons tout l’ar­gent que nous avons droit et nous le dé­pen­sons en to­ta­li­té»

– Mi­ville Bou­dreault

L’école Vic­tor-Lavigne est l’une des écoles ju­gées dans un très bon état. (Pho­to TC Me­dia — Ar­chives)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.