L’AR­RON­DIS­SE­MENT VEUT SÉ­DUIRE LES TOU­RISTES

L'Informateur - - LA UNE - SA­MAN­THA VELANDIA sa­man­tha.velandia@tc.tc

Ri­vière-des-Prai­ries–Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT) veut de­ve­nir un in­con­tour­nable pour les tou­ristes dans la ré­gion mé­tro­po­li­taine. Pour y ar­ri­ver, l’ar­ron­dis­se­ment a em­bau­ché une firme pour me­su­rer son po­ten­tiel ré­créo­tou­ris­tique et pro­duire une étude.

Ri­vière-des-Prai­ries – Poin­teaux-Trembles (RDP-PAT) veut me­su­rer son po­ten­tiel ré­créo­tou­ris­tique afin d’at­ti­rer un plus grand nombre de vi­si­teurs dans son ter­ri­toire. L’ar­ron­dis­se­ment a em­bau­ché une firme afin qu’elle pro­duise une étude et un plan d’ac­tion.

Avec le dé­ve­lop­pe­ment de nou­veaux pro­jets tels que la Plage de l’Est ou le Par­cours Gouin, RDP-PAT a des atouts cer­tains pour sé­duire les tou­ristes en pé­riode es­ti­vale. Com­ment mieux ex­ploi­ter ces forces afin de de­ve­nir un in­con­tour­nable dans la ré­gion mé­tro­po­li­taine ?

Nous fai­sons par­tie d’une grande ville, mais il y a beau­coup d’at­traits na­tu­rels qu’on peut re­trou­ver dans notre ar­ron­dis­se­ment, dont les berges du fleuve Saint-Laurent, le Parc-na­ture de la Pointe-aux-Prai­ries, etc.» Luc Rous­seau, di­rec­teur à la di­vi­sion de culture,

sport et loi­sir de RDP-PAT

C’est la ques­tion à la­quelle de­vra ré­pondre la firme Ser­vices in­té­grés Le­may et As­so­ciés qui a ob­te­nu un contrat de 36 300 $ pour me­ner une étude de fai­sa­bi­li­té, ain­si qu’un plan d’ac­tion ci­blant les ac­tions à réa­li­ser à court, moyen et long terme.

Les résultats de l’étude, qui de­vraient être dé­voi­lés d’ici la fin de l’an­née, per­met­tront à l’ar­ron­dis­se­ment de connaître son po­ten­tiel de dé­ve­lop­pe­ment ré­créo­tou­ris­tique, se­lon les ex­pli­ca­tions de Luc Rous­seau, di­rec­teur à la di­vi­sion de culture, sport et loi­sir de RDP-PAT.

« Il y a plu­sieurs as­pects à prendre en consi­dé­ra­tion. Nous avons une belle offre cultu­relle à l’ar­ron­dis­se­ment. Si nous bo­ni­fions nos pro­gram­ma­tions sai­son­nières, comme la Vague Es­ti­vale, est-ce que ce­la va en­cou­ra­ger des gens d’autres sec­teurs à ve­nir ? C’est ce type d’in­for­ma­tions que nous vou­lons ob­te­nir avec cette étude », ex­plique M. Rous­seau.

ÉVA­LUER TOUTES LES POSSIBILITÉS

L’étude réa­li­sée dans le cadre du Plan stra­té­gique de l’ar­ron­dis­se­ment adop­té en 2014 vise éga­le­ment à se do­ter d’un ou­til pro­fes­sion­nel pour en­ca­drer l’ap­proche ré­créo­tou­ris­tique.

« Nous sa­vons qu’il y beau­coup de choses à vi­si­ter dans notre sec­teur, mais nous avons fait ap­pel à des pro­fes­sion­nels afin de di­mi­nuer les risques de nous lan­cer dans une aven­ture sans éva­luer toutes les possibilités. Nous avons be­soin d’orien­ta­tion afin de bien dé­ve­lop­per ce vo­let dans notre ter­ri­toire et aus­si de quan­ti­fier les pos­sibles re­tom­bées éco­no­miques », si­gnale M. Rous­seau.

Il ajoute que l’in­dus­trie hô­te­lière du ter­ri­toire se­rait l’une des pre­mières à pou­voir en pro­fi­ter.

« Nous avons un très pe­tit sec­teur hô­te­lier dans notre ar­ron­dis­se­ment, mais ce­la fait par­tie de notre étude. Com­ment on peut les ai­der à se dé­ve­lop­per ? Com­ment convaincre les gens de ve­nir chez nous ? », dit le di­rec­teur qui ex­plique que l’ar­ron­dis­se­ment compte mi­ser sur les es­paces verts et na­tu­rels de son ter­ri­toire.

Une étude réa­li­sée en 2014 par la Ville de Mon­tréal avait dé­jà iden­ti­fié le ré­seau cy­clable au bord de l’eau, les îles et le Parc-na­ture comme forces pour le dé­ve­lop­pe­ment d’un pôle ré­créo­tou­ris­tique à la Pointe-de-l’Île. COM­MENT VENDRE UNE PRO­PRIÉ­TÉ À RIVIERE-DES-PRAI­RIES QUI NE S’EST PAS VEN­DUE Riviere-des-Prai­ries – Si votre mai­son est de­meu­rée in­ven­due après avoir été sur le mar­ché, ne vous dé­cou­ra­gez pas. La rai­son pour la­quelle elle ne s’est pas ven­due n’est peut-être pas du tout liée à votre pro­prié­té ni au mar­ché. En fait, votre mai­son comp­tait peut-être par­mi les pro­prié­tés les plus in­té­res­santes à vendre. Alors pour­quoi votre mai­son ne s’est-elle pas ven­due ?

L’an­née der­nière, bon nombre des mai­sons à vendre ne se sont pas ven­dues et beau­coup de pro­prié­taires qui cher­chaient à vendre leur pro­prié­té ont consta­té qu’il y avait beau­coup de choses à ap­prendre afin de vendre une mai­son le plus ra­pi­de­ment pos­sible, au prix le plus éle­vé qui soit. Ne pre­nez pas le risque de faire les mau­vais choix et de perdre du temps et de l’ar­gent sur votre in­ves­tis­se­ment. Avant d’em­bau­cher un agent im­mo­bi­lier, il vous faut sa­voir quelles ques­tions po­ser pour épar­gner temps et ar­gent.

Des ex­perts de l’in­dus­trie ont pré­pa­ré un rap­port in­ti­tu­lé « Com­ment vendre une mai­son qui ne s’est pas ven­due », qui sau­ra vous ren­sei­gner sur les pro­blèmes cou­rants à cet égard.

Pour en­tendre un bref mes­sage en­re­gis­tré sur la fa­çon de com­man­der votre exem­plaire GRA­TUIT de ce rap­port, veuillez té­lé­pho­ner sans frais au 1 888 260-7719 et com­po­ser 2012. Ce nu­mé­ro est ac­ces­sible en tout temps.

Pro­cu­rez-vous votre rap­port spécial gra­tuit DÈS MAIN­TE­NANT pour vous as­su­rer que votre pro­prié­té se ven­dra lorsque vous la re­met­trez sur le mar­ché. Ce rap­port est une gra­cieu­se­té d’Im­mo­bi­lier In­fo Mon­tréal ©2015Tous droits ré­ser­vés.

RDP-PAT pour­rait mi­ser sur la na­ture, unique à Mon­tréal, pour at­ti­rer les tou­ristes. (Ar­chives TC Me­dia)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.