Près de 10 fois plus d’abat­tages en 2016

L'Informateur - - LA UNE - SA­MAN­THA VE­LAN­DIA sa­man­tha.ve­lan­dia@tc.tc

EN­VI­RON­NE­MENT. Ri­vière-des-Prai­ries– Pointe- aux-Trembles ( RDP- PAT) de­vra abattre près de 10 fois plus d’arbres en 2016 qu’en 2015 en rai­son de la pro­pa­ga­tion de l’agrile du frêne.

Au to­tal, 480 arbres se­ront cou­pés dans le ter­ri­toire. L’an der­nier, il n’y avait eu qu’une cin­quan­taine d’abat­tages.

Le nombre d’arbres cou­pés pour­rait même aug­men­ter d’ici le mois de sep­tembre, se­lon Pas­cale Lé­ger, chef de sec­tion au dé­par­te­ment de concep­tion des parcs.

« Nous al­lons pro­cé­der à la sé­lec­tion d’arbres ma­lades à trai­ter cet été. Il est pos­sible qu’on soit obli­gé d’en abattre d’autres » , dit- elle.

Les arbres trop ma­lades pour être trai­tés se­ront abat­tus au long de la sai­son es­ti­vale. Au­cune va­lo­ri­sa­tion du bois n’est p r évue par l’ar­ron­dis­se­ment.

« Afin d’évi­ter la pro­pa­ga­tion de l’in­secte, les pièces de bois de moins de 25 cm de dia­mètre sont dé­chi­que­tées et les billes de bois sont trans­por­tés à un centre au­to­ri­sé par la Ville de Mon­tréal », in­dique Mme Lé­ger.

Les frênes abat­tus se­ront rem­pla­cés par d’autres es­sences d’arbres, dont des érables, des chênes, des épi­nettes, des gin­kos et des chi­cots.

SI­TUA­TION CRI­TIQUE

Au cours des deux der­nières an­nées, le nombre d’arbres tou­chés par l’agrile du frêne sur le do­maine pu­blic de RDP-PAT s’est mul­ti­plié, pas­sant de 6 foyers d’in­fes­ta­tion en 2014 à 62 l’an­née der­nière.

« La si­tua­tion est cri­tique dans toutes les villes nord-amé­ri­caines et de ce fait, l’ar­ron­dis­se­ment n’y échappe pas. Par contre, des me­sures sont prises, en sou­tien avec les équipes de la ville centre, afin de ra­len­tir les ef­fets au­tant que pos­sible », fait va­loir Mme Lé­ger.

Plu­sieurs sec­teurs de l’ar­ron­dis­se­ment sont tou­chés par la pro­pa­ga­tion de l’in­secte, mais deux en­droits sont « pro­blé­ma­tiques. » « Là où les concer­ta­tions de frênes sont les plus éle­vées, les dom­mages sont da­van­tage vi­sibles, comme le bou­le­vard Hen­ri-Bou­ras­sa et le ter­re­plein du bou­le­vard Per­ras. »

S’AT­TA­QUER AU PRO­BLÈME SUR LES TER­RAINS PRI­VÉS

Crai­gnant que l’in­fes­ta­tion se pour­suive sur les arbres plan­tés sur le do­maine pri­vé, la ville a man­da­té le re­grou­pe­ment des Éco­quar­tiers de pro­cé­der à un in­ven­taire des frênes pri­vés. « Les don­nées de­meurent in­con­nues à ce jour, mais les pro­prié­taires sont sen­si­bi­li­sés » Le rè­gle­ment mu­ni­ci­pal les oblige à faire ana­ly­ser leurs frênes, de les trai­ter avec une aide fi­nan­cière de la mu­ni­ci­pa­li­té ou, au be­soin, une fois l’au­to­ri­sa­tion ob­te­nue de l’ar­ron­dis­se­ment, de les abattre.

La sub­ven­tion pour le trai­te­ment des frênes pri­vés est de 50 % des coûts du trai­te­ment, sans les taxes, pour un maxi­mum de 2000 $ pour une pro­prié­té, et ce, sur une pé­riode de deux ans. Seule­ment les in­jec­tions de TreeA­zin sont ad­mis­sibles.

Du cô­té de l’ar­ron­dis­se­ment, la stra­té­gie pour s’at­ta­quer à l’in­secte ne chan­ge­ra pas. « Nous conti­nue­rons de faire le dé­pis­tage, de trai­ter les frênes tou­chés avec des vac­cins et d’abattre les arbres trop ma­lades », ex­plique Mme Lé­ger.

L’agrile du frêne a fait son ap­pa­ri­tion dans les rues de Mon­tréal en 2008. Se­lon le der­nier bi­lan de la Ville de Mon­tréal au prin­temps der­nier, pas loin de 13 300 frênes in­fes­tés avaient alors été cou­pés.

(Pho­to TC Me­dia - Ar­chives)

L'agrile du frêne, un in­secte, fait des ra­vages à Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.