La di­rec­tion de votre vé­hi­cule a-t-elle be­soin d’être ré­pa­rée?

L'Informateur - - LE GUIDE DE L'AU­TO -

Plu­sieurs pro­prié­taires de voi­tures ne re­marquent pas que la di­rec­tion de leur vé­hi­cule est usée. Pour­tant, ils ont dû sen­tir que leur vé­hi­cule a ten­dance à «cou­rir» sur la route ou qu’il re­quiert de fré­quentes cor­rec­tions. Ou en­core, ils ont pu re­mar­quer que les pneus avant s’usent ir­ré­gu­liè­re­ment. Il est donc temps de faire vé­ri­fier tout le train avant par un pro­fes­sion­nel.

La di­rec­tion est com­po­sée de plu­sieurs pièces mo­biles qui non seule­ment peuvent s’user, mais qui su­bissent aus­si des im­pacts ma­jeurs. Quoique cet en­semble soit fait de pièces de mé­tal re­la­ti­ve­ment so­lides, il y a des bagues et d’autres pièces plus tendres qui s’usent plus ra­pi­de­ment, sans que le pro­prié­taire puisse s’en aper­ce­voir.

Outre le fait que la di­rec­tion laisse «cou­rir» le vé­hi­cule, l’autre fa­çon de consta­ter l’usure de celle-ci, c’est par les taches de cer­taines pièces qui fuient sur le pa­vé. Et il y a aus­si le be­soin de rem­plir constam­ment la pompe de la ser­vo­di­rec­tion : c’est un in­dice de be­soin de ré­pa­ra­tion.

De nos jours, la plu part des au­tos et ca­mion­nettes ont une di­rec­tion à cré­maillère qui peut être rem­pla­cée par une pièce réusi­née, ce qui ré­duit le coût de la ré­pa­ra­tion. En­fin, il y a aus­si d’autres pièces à vé­ri­fier, comme les em­bouts de di­rec­tion.

Sou­ve­nez-vous que toute ré­pa­ra­tion à la di­rec­tion exi­ge­ra une nou­velle cor­rec­tion du pa­ral­lé­lisme des roues, une autre tâche qui doit être faite par un spé­cia­liste. (Source: Heb­dos Concept)

Avec le temps, la di­rec­tion s’use­ra.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.