La pas­sion de la sculp­ture

L'Informateur - - LA UNE - RO­MAIN SCHUÉ ro­main.schue@tc.tc

An­cien pro­fes­seur en arts plas­tiques, un ré­sident de Ri­vière- des-Prai­ries réa­lise son rêve. De­puis plu­sieurs an­nées, il voyage à tra­vers le monde pour par­ti­ci­per à dif­fé­rentes com­pé­ti­tions du sculp­ture et va ex­po­ser ses oeuvres dans l’ar­ron­dis­se­ment.

Dans son ate­lier si­tué sur la 54e ave­nue, Do­me­ni­co An­to­nio Di Gu­gliel­mo en­lève une par une les cou­ver­tures sur­plom­bant ses im­po­santes sculp­tures, mises en place pour les pro­té­ger de la pous­sière. Avec sa main droite, il les ef­fleure et re­des­sine cha­cune des courbes avant de dé­crire ses oeuvres.

« Ce sont des sil­houettes, des vi­sages hu­mains, mais avec de l’art abs­trait », ex­plique ce Prai­ri­vois ins­tal­lé dans l’ar­ron­dis­se­ment de­puis plus de trois dé­cen­nies.

DE LA PHY­SIQUE AUX ARTS

Âgé de 70 ans, ce na­tif d’Italie, qui a gran­di à proxi­mi­té de Naples, est ar­ri­vé dans le quar­tier du Pla­teau-Mont-Royal à 10 ans. Long­temps fer­mier avant de re­joindre les rangs de l’ar­mée ita­lienne puis d’être fait pri­son­nier en Allemagne au cours de la Se­conde Guerre mon­diale, son père vou­lait tra­ver­ser l’At­lan­tique « pour ache­ter de la terre et ga­gner un peu d’ar­gent », ra­conte son fils.

Ce der­nier opte pour une autre voie pro­fes­sion­nelle. Pas­sion­né par le des­sin et la pein­ture, le jeune im­mi­gré cu­mule un bac­ca­lau­réat en phy­sique à Con­cor­dia et des cours du soir au mu­sée des Beaux-Arts.

Plâ­trier pour la Ville de Mon­tréal, son père lui ap­prend « à jouer avec le ci­ment et le plâtre. « Il m’a mon­tré comment tra­vailler ces ma­tières, m’a ex­pli­qué la consis­tance de ce ma­té­riel », se sou­vient le fu­tur sculp­teur.

UN PRIX AU NOU­VEAU BRUNSWICK

Pré­fé­rant l’art aux ma­tières scien­ti­fiques, Do­me­ni­co An­to­nio Di Gu­gliel­mo de­vient, dès 1969, en­sei­gnant en arts plas­tiques dans dif­fé­rentes écoles se­con­daires de Mon­tréal, no­tam­ment à Les­ter B. Pear­son à Mon­tréal-Nord.

Après sa re­traite en 2001, il dé­marre, à temps plein, sa nou­velle car­rière. Pas­sant entre « 5 et 12 heures par jour, cinq jours par se­maine » dans son ate­lier, l’ar­tiste en­tame éga­le­ment un tour du monde, de la Rus­sie à l’Ar­gen­tine, en pas­sant par l’Égypte, Bah­reïn ou la France, pour par­ti­ci­per à dif­fé­rents sym­po­siums in­ter­na­tio­naux.

Vain­queur au prin­temps du concours de sculp­ture de King­sbrae Gar­den, au Nou­veau Brunswick, le Prai­ri­vois est en passe de réa­li­ser son rêve d’en­fant.

« Ado­les­cent, je vou­lais prendre une idée dans le monde, la chan­ger. Je vou­lais écrire une oeuvre abs­traite, qu’on ne re­con­nais­sait pas au pre­mier re­gard. Mais avec le temps, se­lon notre ex­pé­rience et notre per­son­na­li­té, on pou­vait l’in­ter­pré­ter de dif­fé­rentes fa­çons. »

Les ci­toyens de Ri­vière-des-Prai­ries pour­ront en faire l’ex­pé­rience.

L’art et la créa­tion, c’est ma drogue. De­puis que je suis pe­tit, j’en ai be­soin pour m’ex­pri­mer. Au dé­part, ça me cal­mait, j’étais se­rein. L’art a quelque chose de thé­ra­peu­tique. » Do­me­ni­co An­to­nio Di Gu­gliel­mo

Do­me­ni­co An­to­nio di Gu­gliel­mo va ex­po­ser ses sculp­tures du 20 août au 2 oc­tobre à RDP.

(Pho­to Ro­main Schué/TC Me­dia)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.